AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



MessageSujet: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Mer 23 Mar - 19:19

« L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons.
L'amour est une bataille, l'amour est une guerre, l'amour grandit. »

James Baldwin


Evan Livingston & Genesis Palmer

    Depuis ce fameux soir où je suis allé à l'hôtel avec Genesis, je suis perdu. Le lendemain, à notre réveil, alors que nous étions nus et dans les bras l'un de l'autre, je ne savais plus quoi dire, ni quoi faire. Jusqu'ici, je voyais Geny comme ma meilleure amie, la seule à qui je pouvais confier mes malheurs et surtout qui m'écoutait sans me juger. Je pouvais pleurer dans ses bras, elle dans les miens sans que l'on pousse l'autre à faire quoi que ce soit. Une meilleure amie quoi.
    Sauf qu'en temps normal, quand on a une meilleure amie, on ne couche pas avec. Enfin, je crois.
    Peut être quand on est un vrai con. Ce qui est mon cas, j'en ai parfaitement conscience.

    C'est dans ces moments là que je regrette mon père. J'aurais pu lui parler de cette nuit qui m'a complètement chamboulé, je dois l'avouer. Il aurait pu me conseiller et surtout me faire comprendre ce que je n'arrive pas à comprendre moi-même. Enfin... Disons que je ne suis sur de rien. Il aurait su me donner cette confiance dont j'ai besoin. Chose que personne ne peut me donner à part lui. Malheureusement, je vais devoir me débrouiller maintenant...

    Alors que faire ? J'allais sortir pour me vider la tête lorsque je reçu un message de Geny justement. Rien qu'à voir son nom, mon coeur se mit à battre plus fort et mes mains à trembler. Que voulait-elle me dire ? J'avais peur d'ouvrir ce message, mais en même temps j'étais heureux de recevoir de ses nouvelles. Cela faisait quatre jours que nous ne nous étions ni vu, ni au téléphone, et elle me manquait terriblement.
    Après quelques secondes d'hésitation et de peur, je finis par ouvrir le message. Geny souhaitait me voir et me demandait où je souhaitais la retrouver. Machinalement, je lui répondit le sentier perdu. Là où tout avait commencé pour nous. Là où tout finirait ? Je ne voulais pas que ce jour symbolise cette fin, j'ai trop besoin d'elle. En réalité, je crois que cette fille, j'en aurais besoin toute ma vie. Elle est essentiel à mon bonheur, et je l'ai comprit au moment où j'ai vu son message. Mais, en était-ce de même pour elle ?
    Je me rendis donc au lieu de rendez-vous, non sans craintes.
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Mer 23 Mar - 20:30

Vous avez déjà eu l'impression que quoi vous puissiez dire ou faire, rien ne sera plus jamais comme avant, votre vie a étais bouleversée pour toujours. Parce que c'est vraiment l'impression que j'ai à cet instant précis, je ne sais plus trop quoi penser de ce qu'il s'est passé avec Evan, je n'aurais jamais cru qu'un jour, je me réveillerais dans les bras d'Evan nus l'un comme l'autre après avoir couché ensemble. Je l'ai jamais vu comme autre chose qu'un ami, je ne pensais pas qu'entre nous il pourrait y avoir plus que de l'amitié. C'est vrai, on a beaucoup de points communs, on est toujours là l'un pour l'autre, je l'ai toujours vu comme un grand frère qui prenait soin de moi, mais jamais comme quelqu'un qui pourrait être mon petit ami. Mais depuis cette soirée, depuis ce qu'il s'est passé, je sais bien que ça ne sera plus jamais comme avant. Et puis, je dois bien avouer qu'à force d'y réfléchir, je me dis que finalement, on est passé à côté de quelque chose pendant un long moment, qu'on ne se rendait pas compte qu'il y avait autre chose et ça à prit le dessus l'autre soir avec l'alcool. Elisabeth m'a conseillée de le voir lorsque je lui ai parlée de mon problème, et j'avoue que finalement ce n'est pas une mauvaise idée, c'est la seule façon de savoir ce qu'il ressent lui. Parce que ça se trouve, pour lui ça ne représente absolument rien, ce n'est peut être qu'une erreur à ses yeux qu'il a envie d'oublier. Et je ne pourrais pas lui en vouloir, d'une parce qu'il est trop important à mes yeux pour refuser quoi que ce soit, et de deux nous avions bu tous les deux alors sous alcool nos actes sont pas souvent bien voulues.

Je lui envoie donc un message afin de lui dire que je veux voir et lui demande où je le retrouve, il me dit donc le sentier perdu. C'est là où ce soir là je l'ai retrouvée et vous connaissez la suite de l'histoire. Après quatre jours sans nouvelles, je dois bien avouer qu'il me manque énormément et que j'ai besoin de le voir. J'ai peur de ce qu'il va se passer ou de ce qu'il va se dire, mais ce n'est pas en restant là, à en parler avec ma marraine et Ryan que ça va avancer le problème, bien au contraire. Après m'être préparée, je sors donc du loft et me dirige vers le sentier perdu doucement mais pas trop non plus. C'est la première fois que je stresse à l'idée de le voir, d'habitude j'y vais tellement décontractée, on a aucun problème tous les deux donc c'est rare que ça soit comme ça. Quand l'amour vient s'interposer entre une fille et un garçon, voilà ce que ça donne. Encore faut-il qu'il ressente la même chose pour moi et ça je n'en suis pas bien sur. J'arrive donc finalement et le voit, un léger sourire vient donc s'afficher sur mes lèvres et instinctivement je viens dans ses bras. Je me recule ensuite légèrement et en le regardant je viens donc lui dire:

Si je t'ai demandée de venir, c'est pour qu'on parle de ce qu'il s'est passé...je veux savoir ce que tu pense de cela!
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Mer 23 Mar - 21:35

    Je n'ai jamais ressenti une telle envie de voir quelqu'un, en ayant en même temps peur. C'est vraiment la première fois qu'une fille me fait autant d'effet. Et si elle était plus que ma meilleure amie en fin de compte ? L'amour, je n'ai aucune idée de ce que c'est. Je ne suis jamais, à proprement parlé, tombé amoureux. Il m'est arrivé d'avoir des coups de coeur pour certaines filles de mon collège ou lycée, mais ce n'était pas de l'amour. Au bout d'une semaine, la fille en question était oubliée. Souvent juste après en réalité qu'elle soit tombée dans mon lit.
    D'ailleurs, les filles sont faites pour tomber dans mon lit. Depuis mes 15 ans, je suis comme ça, et n'ait pas vraiment de sentiment pour le sexe féminin. N'aller pas cependant croire que je n'ai pas de respect pour les jeunes femmes. Non, au contraire. Je suis un parfait gentleman : Galant, poli et surtout très gentille. Bon, je ne suis pas le mec parfait mais j'ai quand même quelques qualitées.

    Bref. Le long de la route, et même une fois arrivé sur les lieux du rendez-vous, je suis toujours dans le même état. Celui d'un mec paumé, qui ne sait pas quoi dire à une fille, à qui d'habitude il dit tout et n'importe quoi. Qui en plus de ça, à pensé et rêvé tout le week end d'elle. Autant vous dire que n'ai pas rêvé d'elle de façon très catholique, si vous voyez ce que je veux dire...
    Je suis donc face à une grande question : Suis-je amoureux ?
    Papa, pourquoi n'es-tu plus là...

    Je suis le premier arrivé au Sentier. Mais Geny ne tarde pas à arriver, c'est à peine si j'ai eu besoin de l'attendre. Même si j'avais dû, je suis sur que j'aurais pu l'attendre très longtemps, toute ma vie je crois même.
    Le fait de la voir m'arrache un sourire que je ne contrôle aucunement. Mes yeux brillent sans que je le sache, et rien que de la prendre dans mes bras trois secondes me fait chavirer le coeur. Oui, je crois que c'est de l'amour.
    Je la regarde dans les yeux, son regard me transperçant presque le coeur. Je ne sais quoi lui dire, je n'ai point l'habitude de se genre de situation, mais j'ai surtout peur. Peur que ce que je lui dise la fasse fuir à tout jamais. Chose que je refuse catégoriquement.

    - Je... Je ne sais pas quoi en penser. Je... Tout ce que je ne veux pas, c'est... C'est te perdre Geny.
    Et... J'ai peur de te dire ce que je ressens parce que j'ai peur de te perdre.
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Mer 23 Mar - 22:38

Sur la route, je repense aux paroles de Ryan lorsque je leur est demandé leur avis sur ma tenue, et il a bien précisé que s'il craqué pas, c'est qu'il était gay. Un léger sourire s'affiche en repensant à cela, j'ai besoin de déstresser un peu, je n'ai jamais eu aussi peur de toute ma vie, peur de me faire rejeter, de me rendre compte que ce que j'avais imaginer était finalement qu'un beau rêve, plein d'espoir, d'optimisme mais que la vérité en était bien loin. J'ai beaucoup souffert en amour ces derniers temps, et je dois bien avouer qu'avec Evan, le temps qu'on passe ensemble est un pur bonheur, j'aime passer des après-midi avec lui parce que c'est sans doute l'un des seul à ne pas me juger, à ne pas me dire que ce que je fais n'est pas bien, ou pire que je suis simplement une fille irresponsable. Il aurait pu me le dire pour mon avortement, parce qu'il faut bien avouer que ce n'était pas très malin de ma part, mais pourtant il n'a rien dit, il m'a plutôt soutenue qu'autre chose. J'adore passer mon temps avec lui, mais jamais je n'aurais imaginée qu'on puisse se retrouver dans cette situation à l'heure d'aujourd'hui.

C'est vrai, c'était vraiment comme mon meilleur ami, mais jamais j'aurais pu penser qu'il pourrait être un jour plus que cela, qu'on en arrive à de l'amour, que notre histoire évolue aussi rapidement. J'ai pourtant essayée de me dire au début que ce n'était après tout qu'une erreur, avec de l'alcool dans le sang ça arrive souvent, mais pourtant non, je me rends compte que ce n'était pas une erreur à mes yeux, je voulais le repousser le plus possible mais je ressens bien autre chose que de l'amitié. Maintenant, je ne sais pas vraiment s'il ressent la même chose lui, parce que j'ai beau dire qu'on se connait assez bien tous les deux, là en ce moment je ne sais vraiment pas ce qu'il peut avoir en tête, ce qu'il peut penser de tout ça, où s'il peut imaginer une seule seconde une relation d'amour entre nous. Mes mains tremblent tellement j'ai peur de me faire repousser, de souffrir à nouveau ou pire encore, de le perdre pour toujours. Je ne veux pas, il est devenu trop important dans ma vie pour que je puisses songer une seule seconde à ma vie sans lui, c'est impossible.

Je finis donc finalement par arriver à un moment donné au sentier perdu, j'aperçois Evan qui est déjà arrivé. Je ne suis jamais la première arrivée, ça ne change pas vraiment de d'habitude. Je souris en le voyant et m'approche de lui pour venir dans ses bras avant de me reculer. On a besoin de parler, après quatre jours de silence je pense qu'il est temps même si sa réponse me fait toujours aussi peur. Je me lance donc en lui demandant ce qu'il pense de tout cela. Il me dit alors qu'il ne sait pas quoi en penser, mais tout ce qu'il ne veut pas c'est me perdre, et donc qu'il a peur de me dire ce qu'il ressent parce qu'il a peur de me perdre. Je plonge donc mon regard dans le sien et souffle légèrement, c'est moi qui vais me lancer même si je dois avouer que c'est aussi dur que lui, la dernière fois que je me suis lancée dans une relation, on a vu ce que ça a donner, je me suis fais brisée le coeur et je ne suis pas bien sur que je puisse le supporter une deuxième fois. Je reprends donc:

Evan, avant cette soirée là, cette nuit là, jamais je n'aurais pu songer à autre chose que de l'amitié entre nous...tu étais comme mon grand frère, mon meilleur ami! Mais après cette nuit là, je me suis rendue compte que finalement, je ressens plus que de l'amitié pour toi! Je...je t'aime Evan, et je ne veux pas te perdre, mais tu devais le savoir, quoi que tu ressente je l'accepterais, même si je me dois d'accepter une simple amitié!
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Jeu 24 Mar - 10:27

    Je ne peux compter sur personne dans ma famille ces derniers temps. Ma mère bosse comme une acharnée, tandis que ma sœur se réfugie dans un silence insupportable les rares fois où elle se trouve à la maison. Je ne la croise même plus au lycée. Encore faudrait-il que j’y sois. Je ne suis pas sure qu’elle y aille beaucoup non plus. Nous avons un peu le même caractère tous les deux là-dessus. Du genre à rester dans notre coin, à se couper du monde pour mieux guérir. Je ne sais pas si ça marche réellement. En réalité, je ne suis pas sur que l’on guérisse véritablement un jour. Perdre un de ses parents est la chose la plus cruelle de ce monde. J’ai encore de la chance d’avoir ma mère, il est vrai. Mais mon père était tout pour moi. Un modèle, un confident, un héros.

    Alors je m’accroche comme je peux à la vie. Geny m’aide énormément. Grâce à elle je peux essayer de voir le bon côté des choses de la vie, chose que je ne verrais pas en temps normal chez moi. C’est tellement triste, sans joie… Je ne peux pas reprocher à ma mère de se raccrocher à son boulot comme bouée de secours non. Mais j’avoue lui en vouloir tout de même. Pourquoi a-t-elle quitté mon père ? Et quitter dans tous les sens du terme. Elle avait vraiment coupé les ponts avec lui. Pourquoi pleurait-elle donc sa mort aujourd’hui ? Je ne comprendrais jamais rien au monde des adultes, et savoir que je vais en devenir un dans très peu de temps ne m’enchante guère.

    Etre jeune n’est pas facile non plus à vrai dire. On est amoureux, on vit avec bonheur, jusqu’au jour où tout s’écroule, jusqu’au jour où l’on perd notre parfait amour. Je ne suis jamais encore passé par là vraiment. Geny en revanche oui. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec Justin elle en a bavé et vu de toutes les couleurs. Une rupture, un avortement, un effondrement total…
    Je l’admire vraiment. Elle a su se relever et continuer sa vie, sans parents pour l’aider. Elle a sa marraine, revenue depuis trois ans à Seattle c’est vrai, mais, une marraine ne remplacera jamais une mère.

    Geny se rapproche un peu de moi, et au vu de mes paroles, décide elle de se lançer. C'est là qu'elle m'avoue son amour pour moi, et sa peur de me perdre également. Elle m'assure que quoi qu'il advienne, elle restera ma meilleure amie. Je la regarde alors, les yeux brillants, n'ayant absolument pas l'habitude de ce genre de déclaration, mais capable de dire ce que je ressens pour la première fois avec mon coeur. Avant même de parler, un sourire s'affiche sur mon visage et je prend délicatement le visage de Geny pour l'embrasser, et la prendre contre moi.

    - Je t'aime aussi. J'avais peur que tu me rejette, que tu ne ressentes pas la même chose que moi. Tu as traversé tellement d'épreuve récente à cause de ta rupture... J'avais peur que cela soit trop tôt pour toi, que la nuit que l'on a passé foute notre relation en l'air...
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Jeu 24 Mar - 22:28

Soutenir Evan dans ce moment difficile n'est pas une charge, bien au contraire même c'est plutôt quelque chose que je fais avec joie. La présence d'une personne fait toujours du bien, même si j'avais beau dire que je m'en sortais très bien toute seule, rien n'est plus difficile que de perdre son père. Mon père était quelqu'un de vraiment cher à mes yeux, lorsque je l'ai perdue mon monde s'est écroulée en même temps. Je fais la fille forte, celle qui surmonte tout sans problèmes mais je peux vous assurer que c'est loin d'être ça au fond. Evan m'a dit qu'il m'admire parce que ce n'est pas facile, sans famille à part ma marraine, Justin qui m'a laissé tombé, mon avortement, ma tumeur au cerveau. Mais malheureusement, c'est la vie qui choisit notre destin, on peut pas le déjouée et on doit assumer ce qui nous tombe dessus. Il y a eu un moment où j'ai voulue tout laisser tomber parce que je me disais que ça ne servait pas à grand choses de continuer à vivre une vie comme celle que j'ai, mais Derek m'a sauvé. Et finalement, même si j'ai souffert en amour, je ne regrettes pas, je n'aurais pas connue Evan et j'aurais vraiment ratée quelque chose.

Lorsque je passes des journées avec lui, je me sens vraiment bien, je me sens à l'aise, et ça faisait bien longtemps que je ne m'étais pas sentie comme ça avec un garçon. En même temps vu la distance que je mets entre les garçons et moi maintenant, ils ne peuvent pas faire leur preuve je suis bien d'accord. Evan a eu la chance de me connaitre avant cela, parce que du coup je ne l'ai pas rejetée comme je l'ai fais avec tout le monde puisque c'était déjà mon ami sinon il aurait eu le droit au même sort qu'aux autres je crois. C'était sans doute le seul qui a pu être là pour me soutenir, et aujourd'hui je veux faire pareil pour lui. Il m'a vaguement parlé de sa mère et de sa sœur que je connais un peu et j'ai cru comprendre que niveau présence ces derniers temps, ce n'était pas vraiment le top. Dans cette famille, ils souffrent tous à leur manière et on peut pas leur en vouloir, ils ont perdu une personne chère, c'est tout ce qu'il y a de plus compréhensible. Pour mon père, j'étais la seule à souffrir, on ne peut pas dire que ma mère souffrait de sa disparition, mais pourtant elle n'a pas étais plus présente pour autant.

Enfin, pour l'instant ce qui me fait peur c'est de la relation entre moi et Evan, je ne sais pas trop ce qu'il nous attend. Je ne veux pas le perdre, il est vraiment essentiel dans ma vie et je suis prête à tous les sacrifices du monde pour lui, et rester sa meilleure amie seulement en fait partie. Devant lui, je lui demande ce qu'il pense de tout cela mais je vois qu'il n'arrive pas vraiment à exprimer ce qu'il ressent. Je m'avance donc vers lui et lui dis ce que j'ai sur le cœur, c'est la deuxième fois que je le fais et j'espère vraiment que cette fois, je ne souffrirais pas. Alors que je le regarde, je le vois afficher un sourire et me tire vers lui pour m'embrasser. Je prolonge doucement son baiser en restant contre lui et l'écoute en le regardant. Je souris et lui dis alors:

Tu es trop important Evan pour qu'une nuit puisse briser une amitié comme la notre...pour moi avant cette nuit là je n'imaginais pas un amour possible entre nous et pourtant depuis, je ne cesse de penser à toi! Je n'aurais pas cru être prête, mais j'ai confiance en toi, et je sais que tu ne me décevra pas!

Je souris et dépose un baiser sur ses lèvres.

Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Lun 28 Mar - 19:51

    Tout ce que je pense sort tout seul. Vous conviendrez donc que rien n'est véritablement dans l'ordre.
    Je suis tellement heureux lorsqu'elle est près de moi... Genesis Palmer. Rien que prononcer son prénom me fait complètement planer. Alors quand elle est à côté de moi, autant vous dire que je ne rêve que d'être coller à elle entrain de l'embrasser.
    Je n'ai jamais ressenti ça, mais je sais que c'est de l'amour, que j'aime cette fille. Tout à l'heure, je n'en étais pas sur. Mais la voir, là, maintenant, c'est comme une évidence. Une évidence qui me rend parfaitement heureux. Chose que je n'étais pas depuis la mort de mon père. Quoi que je soupçonne mon malheur bien avant son décès, vu que la séparation de mes parents et mon récent déménagement à Seattle me flinguait toute mon enfance. J'ai grandi à Las Vegas, et ne pensait jamais quitter une pareille ville de ma vie. Comme quoi, il faut toujours se méfier.

    Geny a confiance en moi. Après un discours qui m'a parut rapide, pourtant long, je ne cessais de la regarder et de penser à celle qu'elle me disait. Cette nuit, quoi qu'il se soit passer à cet instant, n'aurait en rien briser notre amitié me disait-elle. Même si elle s'était rendue compte de l'amour qu'elle me portait.
    Je suis important à ses yeux, et elle a confiance en moi. Elle sait que je ne la décevrais pas. D'un coup, je suis moins sur. Je n'ai aucune envie de la décevoir, je l'aime beaucoup trop pour faire une chose pareille. Mais je n'ai jamais vraiment eu ce genre de relation, et ne sait pas du tout où tout cela va me mener. Ma plus grande peur est de la faire souffrir, bien malgré moi. Elle a déjà énormément souffert, et je refuse qu'elle revive la même histoire qu'avec Justin.

    - Je n'ai absolument pas confiance en moi. Je refuse de te faire une nouvelle fois souffrir, et je te promet de tout faire pour ne pas te décevoir. Mais je ne peux pas te promettre que j'y arriverais.

    Je la regardais de façon tendre, mes mains sur ces joues, je caressais la droite avec mon pouce, lui souriant légèrement. Je ferais en sorte de ne pas faire de conneries, de ne pas être le mauvais garçon que j'étais jusqu'ici.
    Je répond à son baiser, puis la prend dans mes bras.

    - T'es la plus belle chose qui me soit arrivé Geny... Je te quitterais le jour où tu me demanderas de partir.
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Dim 3 Avr - 13:58

Je me demande parfois comment j'ai pu être si longtemps à ses côtés, passé autant de temps à ses côtés sans me rendre compte qu'entre nous, c'était bien plus fort qu'une réelle amitié, bien plus intense que tout cela. Cette nuit à révèle ce que nous avions sans doute peur de dévoilé, je peux dire que ce n'est pas toujours une bonne chose de tomber amoureuse de son meilleur ami, c'est un risque parce que c'est quitte ou double, soit ça marche soit ça marche pas et là on perd non seulement l'amour qu'il y avait mais l'amitié que nous nous portions auparavant. Pas toujours évident, je dois bien l'admettre, mais je pense que cette histoire en vaut le coup, je pense que dans la vie, il y a des risques à prendre pour avancer, et aujourd'hui je suis prête à prendre celui là si ça peut me permettre d'être heureuse. Je dois bien admettre que depuis que j'ai rompu avec Justin, je n'envisageais pas une seule seconde retomber amoureuse, gouter de nouveau à l'amour après la souffrance que j'avais pu endurer.

Mais je sais qu'avec Evan ça sera différent, il me rend heureuse, il sait me faire rire, il me comprend sans que je n'ai besoin de prononcer un seul mot et je peux vous assurer que c'est tellement rare de se comprendre autant. Alors quand je suis arrivée au sentier perdu, je savais une chose, c'est que s'il ne ressentait pas la même chose à mon égard que je ressentais, je garderais son amitié, parce que j'ai appris une chose dans la vie, c'est qu'on ne retrouve jamais ce qu'on a pu perdre, et à présent il est bien trop important dans ma vie pour que je ne puisses songer une seule seconde à le perdre. Mais à mon plus grand bonheur, il ressent la même chose et il avait la même peur que moi, me perdre. Evan est comme moi, il n'a pas vraiment confiance en lui, mais moi j'ai confiance en lui et c'est le plus important. Depuis qu'on se connait, même si c'est qu'en amitié, il ne m'a jamais déçu pour quoi que ce soit, et je suis sure que là ce sera pareil, quoi qu'il puisse dire. Je le regarde en souriant et lui dis alors:

Moi j'ai confiance et ça me suffit amplement...tu sais, moi non plus je n'ai jamais vraiment eu confiance en moi mais grâce à toi je sais que je pourrais y arriver! Si je veux être avec toi, dis toi que j'ai confiance, parce que je ne suis pas prête à souffrir à nouveau!

Il me prend dans ses bras en répondant à mon baiser et caresse ma joue avec sa main droite, je le regarde en souriant, il ne se rend pas compte que c'est moi qui est une chance de l'avoir. Je lui réponds alors:

Je peux dire la même chose pour toi Evan...et je ne suis pas prête de te demander de partir, bien au contraire! D'ailleurs, si tu n'as rien de prévu je comptais passer ma soirée avec toi, ma marraine m'a gentiment proposé de rester avec toi, pour rester un peu avec Ryan et je le comprends!
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Ven 6 Mai - 18:54

    Je suis tout à fait d'accord sur le fait que tomber amoureux de son ou sa meilleur(e) ami(e) n'est pas forcèment une bonne chose. Certes, on connait la personne par coeur, et on peut dès lors prévoir le futur avec plus de sérénité. Mais à cela s'ajoute un problème : Celui de perde l'autre le jour où l'histoire se termine. Si elle doit se finir un jour évidemment.
    L'amour avec un grand A. Il paraît que cela existe. Certaines personnes restent ensembles toute leur vie, il est vrai. Je veux y croire à cet amour qui dur toujours. Même si je suis un enfant de parents divorcés, j'ai toujours pensé que je passerais le restant de ma vie avec une femme, celle que j'aimerais à la folie. Maintenant, à savoir si c'est Geny, je n'en sais rien. Peut être. Nous avons 18 ans tous deux, et n'avons encore rien vu de la vie comme dirait si bien ma mère. Il est vrai que nous devons avancer pour se rendre vraiment compte si nous sommes tous les deux fait l'un pour l'autre. Peut être qu'on se séparera pour mieux se retrouver un jour, puis ne plus se quitter. C'est comme ça dans les vrais contes de fés non ?

    A sa réponse, je souris. Genesis est vraiment une belle personne, dans tous les sens du terme.

    - T'es pourtant la fille la plus géniale que je connaisse. Intelligente, belle, drôle... Tu as toutes les qualitées du monde. Ai confiance en toi. Ca ne t'apportera qu'un peu plus de bonheur.

    Je souris de nouveau, alors que je la tenais contre moi. Sa présence me rassure, comme un gamin de 5 ans qui a besoin de sa mère lorsque l'orage gronde. C'est con à dire mais je ne sais pas ce que je ferais sans elle à ce même instant. Mes potes trouveraient ce genre de discours débile. Mais qu'importe. Geny est la seule et unique personne qui compte à mes yeux à cet instant bien précis. Le reste, je m'en fou. A un point que personne n'imagine.

    - Parce que tu crois que je t'aurais laissé si facilement repartir ? Alors là, tu te trompes ! Je te lâche plus maintenant. Jour et nuit tu m'auras sur le dos.

    Dis-je en riant.
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Sam 14 Mai - 19:10

C'est vrai qu'à entendre parler les gens, sortir avec son/ sa meilleure amie n'est pas toujours une très bonne chose, puisque en soit, c'est prendre un risque de le perdre un jour ou l'autre si l'histoire d'amour ne marche pas. Et dans ces cas là, le côté amitié ne reste pas non plus, on ne peut pas revenir comme avant en oubliant ce qu'il vient de se passer. J'en ai véritablement conscience, je vous rassure mais je sais aussi à quel point je tiens à lui, je me suis attachée à cette personne juste formidable. Ça peut paraitre comme ça, ou juste idiot mais je l'aime, j'aime Evan d'un amour inconditionnel, la nuit qu'on a passé tous les deux m'a prouvé à quel point j'aime passer tous mes instants avec lui. D'un côté, j'ai peur de le perdre un jour, mais je sais que si je ne me lance pas, si je ne prends aucun risque, je ne connaitrais jamais le vrai bonheur, l'amour avec un grand A. J'avoue, croire à l'amour en ayant vu mes parents se déchirais, divorcés et voir ma mère ne pas pleurer après la mort de mon père, c'est difficile. Mais je me dis que ça après c'est un choix à faire, faut faire le bon mais je peux le connaitre, j'espère tout du moins. En écoutant sa réponse, je souris et lui dis alors:

Tout ça rien que pour moi, c'est pas possible ça...merci beaucoup, je sais mais j'ai jamais réellement confiance en moi, c'est toi qui m'aide à m'améliorer de jour en jour! Et encore aujourd'hui!


Je reste contre lui, la proximité de nos deux corps me plait, j'aime le sentir près de moi et alors que je vois un coin d'herbe, j'attrape sa main pour l'emmener et alors qu'il s'assoit je viens m'asseoir à mon tour devant lui en me collant à son torse. Je souris en le regardant, reste jour et nuit? Ca me va! Je souris et déposant un baiser sur ses lèvres, je lui dis:

Jour et nuit? Euh...bien sur que je le veux! Je t'aime Evan!

Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Mar 31 Mai - 20:56

    Ouai, l'amour avec un grand A existe. Je le sais, je le sens. Geny me donne cette sensation que tout est possible. Je suis sur que l'on va tous les deux vivre une belle histoire d'amour, que l'on est pas prêt d'oublier, ni l'un, ni l'autre.
    Même si je sais que notre situation ne sera pas très longtemps idyllique. Très vite, notre conte de fée risque de tourner au cauchemars. Je suis un mec instable, du genre à n'en faire qu'à ma tête. Peut être que Geny calmera quelque peu mes ardeurs, mais elle ne pourra pas le faire à chaque coup de tête que j'aurais. Je suis de plus, dans une période particulièrement difficile. Mon père est décédé il y a tout juste quelques semaines, et j'ai encore du mal à vivre avec cette pensée.
    Mais je suis persuadé que malgré les conneries que l'on fera, et malgré les quelques séparations qui nous tomberons dessus, nous nous retrouverons. Pas parce que je suis véritablement amoureux pour la première fois. Mais parce que Genesis est la femme de ma vie. Je suis peut être un peu naïf d'y croire, surtout que je n'ai que 18 ans, et que je n'ai rien vu de la vie telle qu'elle est véritablement. Mais c'est un sentiment que je ressens à ce même instant, alors que Geny est dans mes bras, contre moi. Je sens son coeur battre, et rien que cette sensation me fait rêver. Je suis littéralement sur un nuage, malgré les blessures profondes qui n'ont pas encore tout à fait cicatrisée.

    - Je te lâcherais pas. On avancera tous les deux, ensembles. On finira par avoir confiance. J'en suis sur.

    Déjà, j'étais sur de moi. La chose véritablement importante. J'étais sur de moi pour pas mal de chose, à commencer par la musique. Je savais que j'étais un excellent musicien, sans m'en vanter, et que j'allais un jour perçer dans ce domaine.
    Seulement, lorsqu'il s'agissait de sentiment, je n'étais plus sur de rien. Habituellement évidemment. Aujourd'hui, tout me paraît différent, la vie me donne comme une seconde chance.

    - Moi aussi je t'aime.

    Je lui souris une fois de plus, l'embrassant de plus belle. Je la collais contre un arbre, mes lèvres toujours contre les siennes, et mes mains sur ses hanches.
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Lun 22 Aoû - 23:31

L'amour, c'est quelque chose en quoi je n'ai absolument plus confiance à vrai dire je n'ai plus vraiment eu le loisir de pouvoir avoir confiance. Niveau amour, j'ai souffert et je crois que je n'ai plus confiance dans les mecs. La confiance se perd vite mais et très dur à redonner. Parce que quand on a était déçue plus d'une fois, on a peur de souffrir et ça fasse comme avant. Déjà confiance en moi, c'est pas vraiment une chose que je suis dotée alors dans l'amour c'est encore pire. C'est un sentiment que j'aimerais dés fois ne pas ressentir, qu'il n'existe pas plutôt que d'avoir des cicatrices très profondes encrée en nous. Pourtant, avec Evan ce n'est pas la même chose, avec lui je me sens en confiance et dans ses bras je me sens vivante et épanouie. Vous savez, cette sensation que quoi qu'il puisse arrivez tout ira bien, ses papillons dans le ventre et votre coeur qui bat à cent à l'heure. Quand je me trouve dans les bras de Evan, c'est ce qui se passe,et c'est une sensation très agréable. Je ne veux plus foncée tête baissée en ayant toute confiance et souffrir après, mais Evan est quelqu'un de bien j'en suis persuadée. Nous savons tous les deux que notre histoire ne sera pas toujours idyllique qu'il y aura des moments où se sera dur, mais si nous affrontons les épreuves ensemble, ça sera une très bonne chose. C'est vrai, l'amour ce n'est pas d'être heureux tout le temps, c'est de pouvoir affronter les épreuves ensemble, sans se séparer ou sans se déchirer, là l'amour le vrai c'est ça. J'avais peur de sortir avec lui, pour une raison simple je sais que j'ai encore ma tumeur et qu'un jour ou l'autre elle peut me tuer mais je veux profiter de la vie avec lui. Je souris en le regardant et lui dis alors:

Oui, nous affronterons les épreuves ensemble soudés comme les deux doigts de la main...je crois en nous...

Il me dit que lui aussi m'aime en me collant à un arbre alors que nous lèvres ne se détache pas. Ses mains viennent se poser sur mes hanches alors qu'on s'embrasse encore et encore, on ne s'en lasse absolument pas. Ma main vient se poser sur sa joue alors que je l'embrasse une nouvelle fois, sentir ses lèvres sur les miennes c'est très agréable, elles sont si douce. Je le regarde tendrement et lui dis alors:

Ma soirée t'es dédiée...que veux tu faire?
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Mar 23 Aoû - 12:48

    Ce que je me demande aussi, c'est comment ma famille va prendre la chose. Ma mère encore, verra que je commence à devenir mature. Mais ma soeur ? Lindsay a toujours été une enfant capricieuse, et je suis sur que je vais bientôt avoir le drot à une crise. D'autant plus qu'elle ne voit pas Geny d'un très bon oeil. Je ne sais d'ailleurs pas pourquoi.
    C'est aussi pour cela que je m'inquiète de notre histoire. Outre le fait que je n'ai jamais été un garçon intelligement sérieux, je sais que ma famille - ou du moins ma soeur- va être contre moi, contre ma relation avec Genesis. C'est la sensation que j'ai, ce que je ressens au fond de moi. Peut être parce que je sais ma soeur aussi fragile que moi en ce moment, voire encore plus. Elle était au chevet de notre père quand celui-ci à rendu l'âme. Et je sais que cette image ne s'enlevera jamais d'elle.

    - Moi aussi. Je crois que tout est possible si on est ensemble.

    Vraiment, si quelqu'un qui me connait entend ce que je dis, il va se foutre royalement de ma figure. Etonnemment, cela m'est égal. J'ai vu assez de gens donner des leçons alors qu'eux même n'étaient pas capable de faire le dixième. C'est d'ailleurs ça le pire. Ceux qui se montent contre vous sans rien connaître de ce que vous vivez.

    Tandis que mes mains dansent sur ses hanches, celle de Geny vient sur ma joue gauche. Nous nous embrassions, encore et encore, comme si nous avions été deux êtres séparés pendant des années. En réalité, ces quatre derniers jours avaient paru comme des années à mes yeux. Voilà pourquoi je n'arrivais guère à lâcher prise. A la lâcher tout court.

    - Tout ce que tu veux. Je te laisse choisir le programme.

    Dis-je avec le sourire, heureux que l'on puisse passer la soirée ensemble, sans être dérangés par qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Mar 23 Aoû - 18:52

C'est vrai que pour la présentation à la famille va être très simple, mon père est mort et c'est un sujet encore bien délicat pour moi. J'en suis consciente, j'ai voulue me suicider face à cela, Evan me connaissait pas encore mais j'ai fais des erreurs mais à ce moment là je pensais juste à la souffrance que j'avais d'avoir perdue mon père. Ma mère, faut même pas en parler puisqu'elle n'est jamais là, elle m'a complètement oubliée elle voulait juste l'argent de mon père, elle sait pas aimer, elle sait pas ce que ce mot veut dire en fait. Elle est sans coeur, je me demande parfois si c'est pas ça, parce que vu comment elle s'est comporté avec moi ou mon père. Alors il ne reste que ma marraine Elisabeth et Ryan, mais à vrai dire c'est comme ma famille. Je les considère plus que ma propre mère, c'est pour dire à quel point je suis proche avec celle-ci. Malgré tout, les présentations sont toujours à redouté, d'un côté ou de l'autre puisque ce n'est pas toujours facile, les familles veulent toujours protéger donc forcément ça arrive. Je souris en le regardant tendrement, c'est fou comme à présent j'ai besoin de lui, besoin de ses bras et tout ce qu'il fait de lui cet être si particulier. Je lui dis alors:

Tant qu'on sera ensemble, on y arrivera j'en suis sure et je ne suis pas prête de te lâcher monsieur Livingston!

Je souris en le regardant, je me sens tellement bien avec lui, alors qu'il pose ses mains sur mes hanches je viens caresser tendrement sa joue. Nos lèvres ne se quittent plus, on s'embrasse encore et encore comme si nos lèvres ne pouvait plus se quitter, qu'elles était scotchés l'une à l'autre. C'est vrai que les derniers jours l'un sans l'autre m'ont paru tellement long que je ne pourrais plus m'en passer. Je souris en le regardant et lui dis alors:

Un cinéma ça te dit?

Je dépose un baiser sur ses lèvres et le regarde en attendant qu'il me réponde.
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Mar 23 Aoû - 19:45

    Malgré le fait que les présentations à ma famille vont être dur, je ne préfère pas y penser. C'est vrai, je viens juste de retrouver Geny, et je ne veux qu'en profiter. C'est tout ce qui compte à mes yeux pour le moment, et je ne gâcherais mon bonheur pour rien d'autre au monde.
    Alors la pensée de ma soeur se révoltant et faisant un caprice à l'annonce de l'identité de ma petite amie, qui est d'ailleurs bien plus qu'une simple petite amie pour moi, je la laisse volontiers derrière moi. Bizarremment, la chose est vite repartie. Comme quoi, ce que pensait ma soeur m'importait peu, malgré la situation du moment, avec notre souffrance commune.

    - Je te rassure, je ne te lâcherais pas non plus de sitôt Mademoiselle Palmer.

    De nouveau, je sortais mon plus beau sourire. Mais cette fois, sans en avoir confiance. Alors elle vient de là l'expression "Sourire comme un idiot quand on est amoureux" ? Certainement.

    Je crois justement que je tentais de rattraper ces quatre jours. Je prenais ça comme du temps perdu, et je faisais tout pour qu'on n'y pense plus. Alors j'embrassais Geny, sans gêne, encore et encore. Elle, se laissait faire, répondant même à mes baisers. Tout ceci devenait indécent, et je suis sur que si le gardien du parc devait se pointer, il nous indiquerait l'hôtel le plus proche.

    - Va pour le ciné. Mais avant, je t'emmène au restaurant. Histoire de fêter ça.

    Toujours le même sourire, qui ne me quittait guère. Qui n'allait pas me quitter de sitôt d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Mar 23 Aoû - 21:40

C'est vrai que la présentation officielle à la famille est une chose difficile, mais bon de mon côté je crois que ça va très bien se passer avec Elisabeth et Ryan. Elle sera sceptique au début, normale mais quand elle verra à quel point je tiens à Evan et que c'est un garçon formidable, je n'ai aucun doute sur le fait qu'il va plaire à ma marraine. Après pour sa famille, je ne sais pas trop comment ça va se passer, c'est vrai ma réputation n'est pas la meilleure qui soit avec tout ce qui est arrivé, le suicide, la grossesse, j'ai enchainée les erreurs et d'ailleurs j'en suis consciente mais j'en suis arrivée à une conclusion. Je ne ferais plus rien sans y avoir murement réfléchie, c'est une chose qu'il faut que je fasse à présent. Pour Evan, on a mit quatre jour avant de se décider à se voir et s'avouer qu'on s'aimait, maintenant je veux plus prendre mes choix à la légère c'est finit ce genre de choses. Je souris en le regarde et lui dis alors:

Mais je n'en doutais pas, je crois que tu vas finir par en avoir marre de moi à force que je sois toujours avec toi...

Je souris en le regardant, admirant son visage qui est magnifique à mes yeux alors que nos lèvres ne se quittent plus, ces quatre jours ont était trop long à mes yeux. Alors que nous avons décidés de passer la soirée ensemble, tous les deux il me laisse décider de notre soirée. La première idée qui me vient, c'est un ciné après tout c'est bien non? Il accepte le ciné, mais rajoute qu'avant il m'invite au restaurant pour fêter ça. Un sourire s'affiche sur mes lèvres, on a l'air béat tous les deux je vous l'accorde, mais on est tellement bien que personne ne pourrait nous gâcher le plaisir. Je souris et lui dis alors:

Je ne peux pas refuser une telle invitation! Allons fêter cela alors!

Je souris et attrape sa main alors que nous sortons du sentier perdu pour nous retrouver dans les rues en direction des restaurants de la ville.
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   Mer 24 Aoû - 12:08

    En avoir marre d'elle ? Alors là, jamais, au grand jamais, de la vie.
    Certes, je ne connais pas Geny depuis très longtemps comparé à certains de mes amis. C'est vrai, cela fait seulement quelques mois que nous nous sommes rencontrés, ici au sentier perdu d'ailleurs. Mais j'ai l'impression de tout connaître d'elle. Malgré que nous ne nous sommes pas tout dit, et que nous n'ayons jamais rencontré, chacun de notre côté, l'entourage familiale de l'autre.
    Avec elle la vie est facile, simple, sans encombres. J'ai l'impression d'être sur un petit nuage, en train de voler. Elle m'apporte tout ce don j'ai besoin : De la stabilité, de l'amour, de la joie. Bref, elle est faite pour moi. Je le sais, je le sens. C'est plus fort que moi. Je l'aime, c'est tout.

    - Le jour où ça arrive, c'est que je suis devenu un vrai con. Promet-moi de me quitter ce jour là, et de me rendre la vie infernale.

    Dis-je en rigolant. Quoi que j'étais réellement sérieux.
    S'ennuyer d'une femme comme Genesis, c'était tout simplement impossible, à moins d'être un con né. Alors, quand je disais qu'il fallait qu'elle me quitte dans ce cas, je parlais sérieusement. Je refusais de la faire souffrir sous quelques formes que ce soit. Malheureusement, parfois, nous ne sommes pas maîtres de nous même, et des personnes doivent décider à notre place. Pour le coup, Geny était prevenu.

    Geny accepta mon offre, et me prit la main pour commencer à marcher vers la sortie. Je gardais sa main dans la mienne, refusant de la lâcher, tandis que l'on franchissait la limite du sentier. Après quelques minutes de marche dans la grande ville qu'est Seattle, nous arrivâmes dans la rue principale.

    - Chinois, Japponais, Italien, Français... Ou alors 100% Américain ?

    Je parlais bien évidemment du restaurant.
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'amour ne commence ni ne finit comme nous le croyons... [PV Geny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grey's Anatomy RPG :: LE SENTIER PERDU-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit