AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Mer 15 Juin - 21:57

    Toute l'équipe est en intervention à Los Angeles. Mon pays natal. A deux heures de vol de chez nous. Ce n'est pas pour me rassurer. Aaron hésite à me laisser toute seule maintenant que le terme de la grossesse approche. Quoi qu'il en soit, il n'a pas le choix, le boulot a toujours primé et il est hors de question que nous arrêtions de vivre pour mon accouchement. Je ne supporte déjà pas qu'on me prenne pour une infirme mais alors si tout le monde s'y met ça va pas le faire !
    Je crois que c'est mieux pour tout le monde que je ne les accompagne pas en intervention, sauf pour Garcia parce que du coup je reste à la BAU, je ne veux pas rester à la maison à me ronger les sangs, surtout que Jules est à l'hôpital, et ça Aaron le vit de plus en plus mal. Il culpabilise, presque autant que moi seulement j'ai une autre façon de le gérer. Lui craque au bout d'un moment, moi je craque tout le temps. Je ne suis pas aimable, je n'ai pas de patience, enfin moins que d'habitude, mais lui il lui arrive de pleurer, même s'il se cache de moi, ça reste mon mari, je le connais mieux que personne. Ex mari. Mais c'est la même chose...

    Je travaille sur quelques dossiers, dans la salle de réunion, je suis clostro dans mon bureau. Enfin celui d'Aaron. Mais dans l'open space je me sens seule malgré le passage, sans mon équipe je suis un peu perdue. Et comme je suis super chiante, j'évite d'embêter Garcia dans son bureau ^^
    Depuis ce matin je me sens bizarre, je ne sais pas exactement pourquoi, mais j'ai mal au ventre, je sens qu'un truc va changer, sans pour autant savoir quoi. Je passa ma main sur mon ventre depuis bientôt une heure, j'ai des contractions, trop espacées pour que ce soit un signe. Mais une contraction me plie en deux, j'en lâche mon stylo, qui tombe au sol. Pour une fois j'aimerais que Garcia vienne me voir en me demandant comment je vais, comme elle le fait tous les quarts d'heure.

    Garcia ! J'ai besoin de... Je suis en train d'accoucher !

    Non non je ne panique pas ! ^^ Elle le fera très bien pour moi !

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Jeu 16 Juin - 18:51

    Nôtre vie à tous est presque faite de routine. Nous avons l'habitude d'arriver à une heure bien précise au bureau. Ensuite la routine s'installe. Nous faisons nos papier, nous enquêtons, nous voyons des horreurs. Mais c'est une routine qui nous passionne. Nous aimons ce que nous faisons et cela en devient même une obsession. Regardez nous. Dave passe ces soirée à fignoler ces rapports, Prentiss , JJ, Morgan, et Reid sont pareil. Nous ne décrochons jamais parce que nous aimons ce que nous faisons. A la différence d'eux que moi, je ne sais pas décroché du tout. Je suis capable de me priver de sommeil pour finir mon travail. Je vit au bureau. Voila quelques semaines qu'avec Ellen nous avons remis les couverts. Et voila une semaine que j'ai craquer. Nous n'en avons pas encore reparler. Tout est fait de silence depuis ce jour la. C'est le problème avec moi. Je ne parles pas. Je ne dis jamais rien. Mes nerfs on lâchés prises, c'est fait, on en parle plus. Ellen n'ose pas m'en parler. Je suis totalement renfermé sur moi même ces derniers temps, et toute tentative d'approche est réduit à néant en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Je crois que sa ne va pas en s'arrangeant. J'ai tendance à remettre mes équipiers à leur place un peut trop souvent, et je ne contrôle plus mes nerfs. D'ailleurs j'ai déjà surpris Derek en parler avec Ellen.

    Ce matin nous sommes partis à Los Angeles. Personnellement je n'étais pas pour le fait de partir. Ellen ne se sent pas au meilleur de sa forme ces derniers temps, et j'aurais préférer rester sur place au cas ou elle accoucherais. Mais vous connaissez tous Ellen et son caractère auquel on ne résiste pas. Je n'ai pas préférer insister. Et puis le fait que Garcia soit avec elle me rassure. Je crois que je suis sujet au stress ces derniers temps entre Jules qui es malade, Ellen qui est au bord de l'accouchement, et moi qui ne vais pas très bien. Je crois que si j'aurais sus comment on fait accoucher une femme je lui aurait expliquer à Garcia. Ellen à été obligée de me stopper en me disant que tout irait bien parce que je paniquais de la laisser seule. Alors quand Ellen appela Garcia parce qu'elle était en train d'accoucher, cette dernière à accourut dans mon bureau. « Oh mon dieux ! Pas de panique Penéloppe. Tu as entendus le patron, tu te pose pas de questions et tu fonce à l'hosto ! Ellen, j'vais t'emmener t'en fais pas. » Elle sortit du bureau et alla hurler à qui voulait bien l'entendre « Venez m'aider ! Il faut porter l'agent Gibson elle es en train d'accoucher. » Et c'est paniquée qu'elle se tourna vers le premier agent assis à son bureau pour lui dire. « Vous vous appelez le patron. Et si sa répond pas, vous trouvez un moyen de le joindre. Je me fais tuer si il n'es pas informé dans la minute. Allez zou plus vite que sa ! » Elle retourna dans mon bureau avec un autre agent qui était venue l'aider. Ils levèrent Ellen avant de l'emmener jusqu'à la voiture. « T'en fais pas ma belle, si il faut passer par dessus toutes les voitures de cette ville pour que tu sois à l'hôpital dans dix minutes on le fera ! »

    C'est donc quelques minutes plus tard que Morgan vint prêt de moi. J'avais laissé mon téléphone sur le bureau de la salle qu'on nous avait prêter. Et à ce moment la je me suis maudit parce que en tant normal je n'aurais jamais oublié mon portable et surtout pas en sachant Ellen au bord de l'accouchement. Nous étions en plein profil. « Hotch. L'agent Ford vient d'appeler. Ellen est en train d'accoucher. Garcia l'emmène aux Urgences. » Pourquoi faut-il toujours que les choses les plus importante arrivent quand je ne suis pas sur place? « Veuillez m'excuser. » J'alla dans la salle et récupéra mon téléphone avant de partir en courant dans le SUV. Je me stoppa devant le Jet ou je laissa Morgan reprendre la voiture, et monta dans ce dit Jet. Direction Quantico. Je paniquais dans l'avion parce que je savais que deux heures sa allait être long, et que Ellen avait besoin de moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Jeu 16 Juin - 21:03

    Alors il faudrait leur expliquer à toute l'équipe je suis enceinte, pas malade. Je pense pouvoir survivre à un accouchement... J'ai survécu au premier, seule en plus de ça, donc je pense que pour ma fille, ce ne sera qu'une partie de plaisir ! Toute femme sait que le premier enfant est le souvenir le plus douloureux, parce que le corps n'a pas encore vécu ce genre de chose. Je me souviens très bien de l'accouchement de Jules, je n'avais que 22 ans. Aujourd'hui j'en ai 25, ce n'est pas franchement plus mais au moins je sais ce qui m'attend. Et puis il faut avouer que cette grossesse s'est très bien passée par rapport à la précédente. Pas d'hospitalisation, pas besoin d'être alité, même si ça en aurait arrangé quelques uns !

    Garcia, ça va, je vais accoucher, pas mourir dans la minute. Enfin je crois pas...

    J'ai un humour à la con, je sais, mais j'ai celui des Gibson. Alors on fait ce qu'on peut, avec ce qu'on a ! Je ne sais pas si je suis la mieux placée pour juger de l'humour de qui que ce soit mais toujours mieux qu'Aaron. Je le sens étrange en ce moment, loin de moi, loin de tout en fait, je pense que c'est le contrecoup. Il commence à comprendre que la naissance approche et qu'il va devenir père pour la seconde fois, sans être sûr que Jules ne s'en sorte. Quand j'y repense ça me donne envie de m'effondrer moi aussi, mais je ne peux pas me le permettre, je n'en n'ai pas le droit, tout simplement parce qu'il compte sur moi, mon fils. Mon mari aussi, et maintenant ce petit bout.

    On n'a toujours pas de prénom Garcia !

    Y en a qui m'auraient répondu "on s'en fout Ellen". Et ils auraient eu raison, on s'en fout en fait, ce n'est pas le principal pour le moment. Je dois juste arriver à l'hôpital avant d'accoucher. Dans un SUV ça m'embêterait pour tout avouer. Elle sera de toute façon prédisposée cette gamin. Comme Jules qui veut être policier. Il ne sait pas ce qu'il attend ce pauvre gosse.

    Roule doucement, ça va, je vais tenir... T'es au top.

    Je me tenais le ventre d'une main, la portière de l'autre. Je suis meilleure agent que future maman, moi je vous le dis ! Garcia s'occupait de moi comme une soeur, chose que je n'avais jamais eu. L'équipe était une famille, c'en est bien encore une fois la preuve.

    Une fois arrivées à l'hôpital, je fus prise en charge par des médecins, Garcia ne manqua pas de les remettre à l'ordre quant au soin qu'il devait me porter, je ne suis pas n'importe qui ! Enfin c'est elle qui le dit ça. Personnellement j'aurais fermé ma grande gueule pour une fois, et attendu qu'on s'occupe de moi, ça aurait sans doute été bien mieux.

    T'as appelé Aaron ?

    Tenant sa main dans la mienne avant de me plier en deux sous la douleur d'une nouvelle contraction.

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Sam 18 Juin - 16:51

    Etre enceinte n'est pas une maladie. J'en suis conscient. Mais est ce bien grave de s'inquiété de savoir si tout se passe bien? Est ce trop de ne pas vouloir tenter le diable et vouloir protéger sa femme? Ou ex femme si vous voulez mais pour moi c'est du pareil au même. Divorcer et la chose la plus absurde que l'on ai pût faire. A l'époque nous n'avions pas encore nos innombrables rupture pour savoir que ce ne serait pas définitif. Sinon je n'aurais jamais accepter le divorce. Mais Ellen est mon évidence. Elle me rappelle sans arrêt que nous avons beau parfois changer de route, on se retrouve toujours tôt ou tard. J'ai compris sa. Et j'éspère qu'elle l'as compris aussi. De toute façon je ne compte plus partir. Nous avons passer huit ans à ne pas savoir ce que l'on voulait. A se séparer pour mieux se retrouvé. Résultat des courses? On est à nouveau ensemble et nôtre fils est atteins d'une maladie grave surement par nôtre faute. Je pense qu'il es tant pour nous d'arrêter tout sa. De continuer ensemble une bonne fois pour toute. Je ne pense pas qu'Ellen et moi nous remarierons. Je ne sais pas. On devais le faire, et nous nous sommes à nouveau séparer. Pour moi le mariage est une institution importante. Alors oui j'aurais aimer qu'Ellen porte à nouveau mon nom. Mais je pense que ce genre de choses ce n'est plus pour nous.

    « Toi non, mais moi si je fais une gaff j'vais passer un sale quart d'heure avec Hotch ! Alors ma cocotte t'es gentille, tu me laisse paniqué dans mon coin toi contente toi de ne pas mourir en chemin sa pourrait me sauver la vie ! »


    Elle plaisantais bien évidement. Elle n'aurais jamais parler sur ce ton à Ellen sérieusement. Et puis si elle avait été sérieuse, sa se serait vus sur son visage. Je commence à bien connaître Garcia depuis tout ce temps ou nous travaillons ensemble. Elle aussi à traversé des épreuves. Ce qu'elle as trouvé pour évacuer, c'est le théâtre. Cette jeune femme à un don incroyable pour le théâtre. On ne peut pas en dire autant de moi. Mais Garcia est un élément essentiel à nôtre équipe et sa c'est incontestable. Elle est toujours souriante, et nous fait parfois presque oublier les horreurs que l'on voit tout le temps. Et en plus de sa, c'est incontestablement la meilleure analyste que nous ayons au FBI.

    « QUOI ?! Mais vous attendez quoi qu'elle soit à la maternelle pour lui trouver un prénom?! Tiens dépêche toi d'appeler Hotch et vous vous arrangez pour trouver un nom à cette petite ! »

    Garcia n'as casiement jamais conduit de SUV. C'est peut-être sa deuxième fois si ce n'est pas la première. Et je la connais assez pour savoir à quel point elle peut paniqué quand elle n'est pas en confiance. Mais elle s'est mis à rouler vite c'est vrai. Après avoir chercher la sirène un petit moment, ainsi que les giro. Heureusement qu'Ellen à écourter sa recherche. Je connais Ellen aussi. Elle va lui faire une réfléxion sur sa vitesse alors qu'elle es la première à rouler à un peut trop vite à mon goût.

    « t'en fais pas Ellen on y es presque. Et je jure devant mon processeur que tu n'accoucheras pas dans cette voiture ! Fin t'as pas intérêt ! »

    Toujours le mot pour rire. C'est bien Garcia. Elle arrive à me faire décrocher des sourires alors c'est pour vous dire. Seuls les membres de mon équipe et ma famille peuvent y arriver. Mais Garcia à un don pour ces choses la je pense. Elle ferais rire un mort. Ellen à un humour un peut plus spécial. Un peut cynique parfois sur les bords. Mais j'aime aussi qu'elle me fasse rire même si ce n'est pas une choses qui arrive bien souvent.

    Les deux agents finirent par arrivé à l'hôpital. Garcia paniquée avait appeler un médecin et si il n'y en avais eu qu'un seul à l'autre bout de l’hôpital je peux vous assurez qu'il l'aurait entendus. Elle leur courrait presque après, et leur aurait aussi presque appris leur métier, ce qui es assez drôle en somme. Ellen fût installé dans une chambre. Garcia avec elle, elle lui tenait la main.

    « Si je ne l'avais pas fait je ne serais déjà plus de ce monde. Mais il es à Los Angeles. Il en as pour minimum une heure et demi de vol. Il m'as dit qu'il faisait au plus vite. »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Sam 18 Juin - 21:08

    Promis, je demanderais à Aaron un super caveau dans le cimetière d'à côté. Avec un peu de chance l'équipe viendra même nous voir de temps en temps.

    Appuyant ma tête contre le dossier du fauteuil. Je me forçais à sourire légèrement, il fallait dédramatiser la situation, ma collègue semblait bien plus nerveuse que moi. Elle a peur d'Aaron, il fait peur à tout le monde à la BAU, pourtant il n'est pas si impressionnant que ça ! Enfin moi je sais que j'ai le pouvoir de le mener à la baguette. Il me suffit d'insister un peu et mes petites habitudes de fille de bourge font le reste. Je suis super persuasive, mais je ne suis pas dupe, je l'ai à l'usure mon mari, ex... Je sais plus trop en fait. Ex futur ex mari non ? Toujours est il que maintenant que nous avons deux enfants, il va falloir nous organiser, et je sais que l'autorité de leur père va en prendre un gros coup, surtout avec sa fille ! C'est connu Oedipe, et je ne sais pas si son complexe a une chance de se régler un jour.
    Je réceptionna en catastrophe le portable que venait de lancer Garcia, sous pression elle peut être super productive, derrière un ordinateur seulement ^^ Je composa le numéro d'Aaron et m'exécuta, elle a peut être raison finalement...

    Mon amour faut se décider là, on n'a plus le temps. Il me faut un prénom. Alors je sais que ça n'a rien de conventionel mais il faut que je sache !

    Je dois le prendre au dépourvu, il n'a pas l'habitude d'être bousculer ce pauvre homme ! Je le malmène un peu trop, j'en suis consciente et pas spécialement fière mais il m'aime comme ça, ça fait parti de ma personnalité.
    Alors pour que Garcia jure sur un de ses processeurs c'est que ça doit être le gros bordel ! Elle ne jure jamais sur ces petites bêtes là, trop fragile. Elle y tient beaucoup trop. Mais je fais ce que je peux pour ne pas accoucher dans le SUV, ça m'emmerderait pour être honnête.

    Arrivées sur les lieux, je fus prise en charge, bon OK, Garcia avait un peu boosté les choses, c'est sa faute s'ils sont tous si stressés ces pauvres internes, ils débutent ! Elle vous stresserait un troupeau de Bob Marley à cette allure là.
    Je fus installée sur un brancard, allongée, en nage, et le travail n'a même pas encore commencé ! Je tenais, ou plutôt broyais la main de Garcia dans la mienne. Je ne paye pas de mine mais j'ai de la force !

    Je peux pas accoucher sans Aaron Garcia, tu fais quelque chose, c'est toi la pro pour les miracles ! T'en fais toujours quand Morgan te le demande !

    Oui alors là Ellen tu ne peux rien contre le temps ni contre la nature, va falloir t'y faire ^^

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Sam 18 Juin - 23:55

    « Et ben heureusement que t'es pas psy ! Tu pousserais un suicidaire à sauté du toi ! »

    Garcia ne disait toujours pas sa méchamment. Mais elle était bien trop nerveuse pour rire d'une remarque qui lui fait deux fois plus peur. C'est vrai que Ellen avait été loin de la rassuré sur ce coup la. Je suis crains par mon équipe. Je suis la figure d'autorité et heureusement que je leur fait un minimum peur. Sinon comment pourrais-je me faire obéir dans une équipe ou l'erreur n'est pas permise? Certains membres de mon équipe pensent de moi que je suis parfois un peut tyrannique. La différence est que je ne pardonnes pas les erreurs. J'attend de mon équipe qu'ils fassent un boulot irréprochable, je suis moi même carré dans le mien. J'attend seulement d'eux qu'ils fassent pareil.
    Quand à Garcia, c'est quelqu'un de certes très extravertie, mais malgré sa, elle fournie un boulot incroyable. Elle apprend de ce que nous faisons tout les jours. Il es arrivé que nous ayons réussis à éclaircir des affaires grâce à une analyse comportementale sortie du bureau de Garcia. Je peut dire que je suis fiers de beaucoup de membres de mon équipe. Je suis dure avec eux, mais parce que je veux qu'ils soient les meilleurs dans leur domaine.

    « Ellen, Ellen calme toi s'il te plait. Et pourquoi Garcia cris aussi fort? Bon .. On avait dis que c'était à Jules de choisir. »

    Ellen et moi en avions discuté il y a de cela une petite semaine. Ce fameux jour ou nous sommes allés à l'hôpital ensemble. Un fameux jour dont nous ne parlons pas. J'ai craquer, et j'en fais un sujet tabou. Je ne veux pas en parler. Je dois avouer que le fait que Jules choisisse sont prénom m'as plût. Je ne m'attend pas du tout à devoir sortir un nom tout de suite. J'y ai réfléchis oui. Nous avons réfléchis avec Ellen. Nous préférons parler des sujets positif que du fait que j'ai perdu tout sang froid jeudi dernier.

    Ellen n'arrêtais pas d'en avoir après Garcia, et vice vers sa. La pauvre Garcia à dus donné sa panique à Ellen. Bien que je pense qu'elle était déjà bien assez paniqué. Moi j'étais dans l'avion. Et je trouvais le temps de plus en plus long.

    « Oui ba t'es mignonne ma jolie, mais ton miracle à toi ne se révèlle pas dépendre de mes dont d'analyste. Je suis puissante oui, mais je ne pense pas non plus être dieux ! »

    `````````

    Deux heures plus tard, j'arriva enfin à l'hôpital. la je demanda la chambre d'Ellen Gibson. Le travail avait commencer et sérieusement. Bien que pas encore terminé. Je me dépêcha de me rendre dans sa chambre et entra après avoir dus me changer. Et oui on ne rentre pas comme sa. J'alla donc auprès d'Ellen qui s'empressa de me prendre la main. Un geste que j'analyserais comme un soulagement. Je n'étais pas la à son premier accouchement. Celui de Jules. Alors me voir la, à dus la rassuré. Un peut comme un grand geste pour elle.

    « Sa va bien se passer t'en fais pas. »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Dim 19 Juin - 0:35

    Parce que Garcia elle panique ! C'est ta faute aussi tu leurs fous la trouille à tous !

    C'est ironique de ma part, je tente de rire, parce que je veux me détendre, et les détendre aussi parce qu'ils me refilent tous leur stress et ça m'énerve ! Je n'ai pas l'habitude de m'énerver pour ce genre d'évènement, je relativise très facilement mais je m'emporte pour des conneries la plupart du temps, surtout ces derniers mois sous hormones.
    Donc c'est à Jules de décider, et ben on est bien barrés parce que pour le moment on ne peut pas le voir, on ne peut pas lui demander directement, il dort et pour encore quelques heures. Mais il a raison, c'est la symbolique qui me touche. Je pense que mon fils a toutes les chances de trouver le prénom qui correspondra parfaitement à sa petite soeur. Il l'attend avec tellement d'impatience !

    Aaron fini par se pointer deux heures après. Moi je dis qu'il vaut mieux tard que jamais mais là je commençais à désespérer grave quand même. Je ne sais pas si j'aurais pu attendre plus, surtout que j'étais de plus en plus sujette à des contractions rapprochées. Je suis sur le point de donner la vie pour la deuxième fois et je n'aurais pas supporté qu'Aaron loupe cet accouchement aussi. Il n'était pas là pour celui de Jules, arrivé trop tard. Et je dois avouer que ça aurait pu être un des facteurs ayant contribué au fossé se creusant entre eux au début de sa vie.
    Je soupira de soulagement quand il arrive, prenant sa main dans la mienne, en nage. Je posa ma tête contre la sienne pour récupérer le maximum de soutient.

    J'ai mal Aaron...

    Dans la salle de travail numéro 2, je suis prête ! On n'a toujours pas de prénom, mais moi je dis ça je dis rien ! Je suis une chieuse, mais je l'assume bien !

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Dim 19 Juin - 1:40

Je sens mon biper vibrer dans ma poche. En temps normal, je l'aurai laissé, après tout j'ai aussi le droit à du repos. Mais ma soirée est tellement ennuyeuse que j'irais à l'hôpital juste pour faire une suture s'il le fallait. Je m'excuse auprès de mon rendez-vous, et sors le boitier. Ellen ! Je prends mon sac à la hâte, dis au revoir - ou devrai-je dire adieu, il n'est pas près de me revoir- à Kyle et file. Arrivée à l'hopital, je cours au vestiaire, enfile ma blouse me dirige vers l'ascenseur. J'entre en trombe dans la salle de travail 2.

Ellen, Aaron ! J'ai fais le plus vite que j'ai pu. Je me retourne vers la sage-femme qui se tient près du lit. Jeane, quelles sont les stats si'il vous plait ?
Tension de la mère normale, le bébé est en légère détresse cardiaque, il faudra une consult' cardio à la naissance. Col dilaté, deux doigts.

Merci. Je me tourne vers Ellen. Accroche toi, le bébé arrive. Je suppose que comme pour Jules tu veux la péri?

Je la vois faire une grimace quand Jeane lui fait la piqûre.
Il faut attendre quelques minutes, le temps que ça fasse effet.
Les joies de l'accouchement... C'est peut être quelque chose que je ne connaîtrai jamais. C'est vrai, je commence à vieillir, je suis divorcée. J'ai eu l'occasion d'avoir des enfants, mais ce n'était jamais le bon moment... Quand j'avais Derek, il fallait que je finisse mon internat, puis ma résidence, et enfin ma spécialité. Ensuite, je me suis dis qu'il fallait qu'on s'installe correctement avant d'envisager d'avoir un bébé. Mais après, tout s'est dégradé. Puis il y a eu Mark, mais je ne pouvais pas avoir un enfant de Mark... En résumé, quand j'avais le bon, l'homme de ma vie, je n'ai pas eu le temps d'être enceinte. Et quand je l'ai finalement été, j'avais perdu mon homme. Ce discours, est ancré dans ma tête, depuis longtemps. Chaque accouchement, chaque césarienne creuse un peu plus le fossé entre la maternité et moi. Chaque minute écoulée me rend un peu moins fertile, et un peu plus stérile. Mais ce n'est pas le moment Addie, c'est différent là, c'est Ellen ! Je me dois d'assurer avec Ellen...

Arrête de dire n'importe quoi Ellen ! Je suis ravie d'être là, je n'aurai manqué ça pour rien au monde ! En plus, tu sais quoi, tu m'as sauvée ! C'est vrai, il était pénible, et même pas mignon en plus ! La péri commence à faire effet ?



Je pose la petite fille sur le ventre de sa mère.
Ellen, on pourrait garder le sang du cordon pour Jules, au cas on aurait besoin des cellules souches, si les deux sont compatibles, bien sûr.
Rapidement, Jeanie prélève le cordon, puis lave, pèse et mesure le nouveau né.

Félicitations Ellen & Aaron... Une belle petite fille, 3,5 kg, 52 cm.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Dim 19 Juin - 1:52

    Addie arrive plus vite que je ne l'aurais espérer, je suis tellement heureuse d'être suivie par un chirurgien de renom comme ça ! Addison Montgomery est la meilleure dans son domaine, c'est une chose de sure, je n'ai jamais douté de ses capacités, c'est la big boss de son truc ! Je parle comme une jeune conne pour le moment, je sais, mais ça fait parti de ma façon de me déstresser ^^ Je fais comme je peux, je n'ai pas le droit d efumer, alors je fais ce que je peux.

    Si tu peux m'en faire deux !

    Ben ouai mais je déchante quand je sens l'aiguille au creux de mes reins, je peux vous garantir qu'être une femme même dans le monde occidental n'a rien de facile ! Etre une femme tout court n'est pas évident, on le sait toute, il n'y a que les hommes qui l'ignorent.

    Tu vois j'arrive à pourrir les rares soirées que tu réussis à prendre pour toi...

    Je la savais en RDV ce soir, une dates avec un certain Kyle d'après ce que j'avais compris. Addie c'est comme moi, sans Derek, sa vie sentimentale est foireuse, je connais bien ça !

    [...]

    Me voila maman, pour la seconde fois, je viens d'accoucher, je suis encore dans les vapes, je ne me rend pas compte tout de suite que ma situation vient de changer radicalement. Je suis épuisée, en nage, la main d'Aaron dans la mienne. Je regarde mon mari amoureusement, je n'aurais jamais pensé qu'il soit là et en tant que mari et père à la fois pour ce moment. Je l'embrasse tendrement, souriante. Caressant ses doigts. Quand Addie nous parle des cellules souches du cordon.

    Fait les tests Addie.

    Qui ne tente rien n'a rien de toute façon. Mon petit bout tout neuf posé sur le ventre me fait un drôle d'effet, j'y crois à peine !

    Sacha. Jules est d'avis pour Sacha.

    Le prénom de ma petite puce.

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Dim 19 Juin - 2:11

    J'y ai eu le droit. Et sa m'aurait étonné du contraire. Ellen m'as un peut fait comprendre que si il me craignaient c'était de ma faute et que par conséquent elle as une trompette sans sourdine qui lui souffle dans les oreilles. Elle es à ce moment sous pressions constante. Les hormones je pense. Quoi qu'il en soit, ne voulant pas me faire souffler dans les bronches un peut plus j'arriva le plus vite possible à l'hôpital. Ellen souffre déjà et depuis un moment je pense. Je vois son visage crispé. Je m'asseya donc à ces côtés, elle allongé et un bébé sans nom prêt à sortir. Je posa aussi ma tête contre la sienne, regardant en face de moi, je suis songeur ces temps ci. Une vie arrive alors qu'une autre n'est pas certaine de rester, tout cela me travaille. Je caresse les cheveux d'Ellen doucement de ma main libre. Je comprend qu'elle ai mal. Même si je ne l'ai jamais vécus, je sais à quel point Ellen est solide comme un roc. Je ne sais pas comment je serais à sa place, et pour tout vous dire je ne voudrais pas y être.

    « Je sais Ellen .. »

    Non en fait je ne sais pas. Et elle me le fait bien savoir. Je savait que je n'aurais pas dus dire une telle chose dans un moment pareil. Je ne sais pas pourquoi je n'ai pas penser à garder cette phrase pour moi. Mais bon, rien ne sert d'en ajouter, je préfère ne rien dire de plus. C'est à ce moment bien choisit qu'arriva Addison Montgomery. Un excellent médecin dans son domaine. J'acquiessa de la tête quand elle nous dit qu'elle avait fait aussi vite que possible, je ne suis pas très loquace dans mon genre. Parler ne sert pas à grand chose quand des gestes suffisent. Et tout commença. Je sentais Ellen souffrir, et je ne disais pas grand chose de peur de sa réaction, je préférais rester prêt d'elle et passer ma main dans ces cheveux pour la détendre un minimum bien que je ne soit pas sur du succès de ce geste. C'est en plein travail qu'Ellen et Addison eurent un échange un peut musclé. Ellen était tendus, elle souffrait, et Addison tentait de la raisonner.

    « Hey Hey s'il vous plait on se calme. Ce n'est pas le moment. »

    Bon ockay avec mon équipe sa marche. Je ne suis pas très bon médiateur en dehors. Surtout lorsque je suis avec deux femmes dont l'une est des plus agressive au vus de la situation. Je ne savais pas quoi faire pour calmer Ellen ou ne serait ce que l'aider. Mais je suis la. C'est important pour moi, comme sa doit l'être pour elle. Quand à Addison elle fournit un travail extraordinaire. Une fois le travail finis, Addison posa le bébé sur le ventre d'Ellen. J'eu un sourire. Une petite fille. On dit que les filles sont plus proches de leur père. Cela me ravit. Mais je me veut proche de mes deux enfants. Ellen tourna la tête vers moi. Et peut importe la pierre tombale que je suis, je ne peut m'empêcher de sourire à ce moment. Nous échangeons des baisers tendre, ma main caresse toujours les cheveux d'Ellen et nous caressons nos doigts de la même tendresse. Quand Addison nous dit qu'elle pouvait essayer de voir si elle pouvait faire des teste pour Jules, j'acquiessa de nouveau avec un sourire. Puis Ellen me dit que Jules aurait voulus l'appeler Sacha. Je souria de nouveau avant de dire.

    « C'est aussi ce que j'aurais choisit. Sacha Alors? »
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Dim 19 Juin - 2:56

Je reste devant la porte de verre pendant quelques minutes. Je ne veux pas briser un si beau moment. Ellen est redressée dans son lit, elle tient son bébé dans ses bras. Son mari, Aaron, si je me souviens bien, est assis sur le rebord du matelas, d'une main il joue avec les cheveux blonds de sa femme, de l'autre il caresse le pied de la petite fille. Je remarque alors Jules, qui observe la scène depuis un fauteuil dans un coin de la pièce. Il a les yeux rivés sur le tissus rose qui entoure sa petite soeur, les yeux qui brillent et un sourire jusqu'aux oreilles. Je me décide enfin à entrer. Je frappe doucement contre le carreau et ouvre la porte qui grince. Ellen me regarde et me sourie, Jules ne me prête aucune attention et Aaron m'observe pendant un moment en coin, puis reporte son attention à la petite.
Félicitations à vous deux ! Comment s'appelle-t-elle ?
Je sais, c'est marqué dans son dossier, que j'ai vu avant de rentrer, mais c'est un sujet de conversation comme un autre... Sacha ? J'ai toujours aimé les prénoms mixtes...
C'est très joli ! Qui a choisi ?
Je regarde Jules qui a réagi quand il a entendu son nom. Il me sourit, je lève mon pouce et lui fait un clin d'oeil.
Alors, j'ai été bipée parce qu' avant la naissance, Sacha a été en détresse cardiaque. Ses constantes sont un peu instables, mais rien d'alarmant. Vous permettez que je l'examine ?
Je prends le nourrisson dans mes bras et l'examine avec soin.
Elle a un souffle au coeur, c'est des turbulences lors du passage du sang au travers d'une valvule ou d'une cloison du coeur. Je vous rassure, ce n'est pas grave, et plutôt fréquent. Il faudra juste effectuer un contrôle de temps en temps pour éviter qu'il n'évolue en quelque chose de malin, mais c'est très rare.

Alors qu'Ellen me regarde avec reconnaissance et respect, je sens les reproches dans celui d'Aaron. Je ne sais pas ce que j'ai fais de mal, ni ce qu'il pense que j'ai fais... Je ne le saurai peut être jamais. Je trouve cet homme bizarre, il ne correspond pas à Ellen... Pas de ce que j'ai pu voir d'elle en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Dim 19 Juin - 3:52

    Aaron et moi prenons un plaisir non dissimulés à trouver à qui elle ressemble le plus depuis tout à l'heure. Je dois dire que c'est un moment que j'ai imaginé toute ma grossesse, mais j'avais imaginé tout ça avec Lucas... Pas avec Aaron. Pourtant c'est lui le père, et aujourd'hui je peux dire à 100% que je suis certaine de mon choix, Aaron est l'homme de ma vie et même si nos relations sont destinées à jongler entre passion et destruction, c'est lui qu'il me faut, il me manque, il fait parti de moi, je ne peux pas faire sans lui, pas avec mes deux petits bouts.
    D'ailleurs Jules a reçu une autorisation spéciale pour sortir de sa chambre et venir dans celle où je suis censée rester une semaine entière. Que neni ! Je ne resterais pas plus de quelques jours, et si je pouvais le faire je sortirais dès ce soir ! Mais il paraît que ça ne se fait pas. Je ne suis pas une grande fan des hopitaux à la base, mais quand ça me concerne c'est encore pire. Je signe TOUT. Un peu trop vite ^^
    Teddy, une nouvelle amie dans cet hôpital, je commence à en connaître pas mal, passe nous rendre visite.

    Sacha ! Et c'est moi qui a choisi, comme un grand !

    Lance Jules en me devançant, tout fier. Il est grand frère maintenant, et ça m'arrache un sourire attendrit. J'espère qu'il sera protecteur envers elle, c'est bien le genre de toute façon.
    Seulement ce que m'explique Teddy ne m'aide pas à rester calme, un souffle au coeur ? Si petite ? Un problème cardiaque ? Encore un ? Je resserre la main d'Aaron dans la mienne, je le sens tendu, il craque en ce moment, je le comprends.
    Mes sourcils se froncent, je ne suis pas rassurée. Ca peut être malin, ça ne m'aide pas ça !

    S'il y a quelque chose de grave je préfère savoir tout de suite...

    Je suis un peu parano depuis que Jules est malade, d'ailleurs on attend toujours les résultats des tests de compatibilité. Je suis une jeune maman qui a besoin d'être rassurée, c'est tout. Par une femme si possible.

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Dim 19 Juin - 4:04

    Mon fils as pût sortir de sa chambre. Voila quelque chose de bien. Je ne sais pas si j'aurais eu la force de subir tout ce que subit mon fils. Et je ne sais pas si j'aurais encore longtemps la force de le voir comme sa. C'est dur pour un père de voir que son fils est atteins d'une maladie grave si jeune alors que vous en avez déjà fait la moitié et que vous êtes en parfaite santé. Un petit moment plus tard je fais signe à Jules de nous rejoindre. Il ne devrait pas rester assis tout seul sur sa chaise. Et nous sommes la aussi pour lui donner la force de se battre. Je suis fiers de mon fils, et je ne cesse de le lui répéter constamment. Ce qu'il fait, ce qu'il traverse, et la force à laquelle il résiste, je trouve sa honorable. Il dévore sa petite soeur du regard, il était lui aussi content. Il allait avoir une responsabilité maintenant. Moi je me contente de caresser les petits pieds de la petite que j'ai tellement peur d’abîmer. J'y vais doucement. Et de toute façon je ne suis pas connus pour être une brute. Mon fils sur mes genoux, je libère ma main qui était dans celle d'Ellen pour la passer autour de mon fils. Je le regarde de temps à autre. Il sourit c'est bon signe.

    « Et tu as choisit comme papa.»

    Lui dis-je alors en essayant de lui adresser un sourire réconfortant. J'ai mal de le voir comme sa même si je m'éfforce de ne rien montrer. Je me dois de tenir, pour elles, pour lui, pour eux ma famille . Alors comprenez que quand cette jeune femme sortis de nule part pour me dire que ma fille à peine née avait surement eu un souffle au coeur. Si j'avais put la tuer de mon propre regard elle n'aurait pas fait une seconde de plus. Je me tourna vers Teddy.

    « Et vous le saviez depuis quand ?! »

    Je sens que Ellen me caresse le bras parce qu'elle le sait, je perd mon sang froid. Je préfère alors me lever et faire les cents pas dans le fond de la pièce. Jules, et maintenant Sacha. Je crois qu'il y a de quoi devenir fou. Je ne sais pas si je vais pouvoir supporter plus. Tout sa deviens bien trop dure.
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Dim 19 Juin - 4:21

Ellen, Aaron, asseyez vous et écoutez moi. Un souffle au coeur ne peut se déceler que grâce au stéthoscope, c'est plus un son qu'autre chose. Et puis je vais vous dire, beaucoup d'enfants en ont, et le plus souvent, ce souffle part tout seul, au bout de quelques mois, voir de quelques années. Certains le gardent à vie, mais ça n’empêche absolument pas de vivre, c'est presque imperceptible. Cela peut provoquer des palpitations, parfois. Le seul risque est l'infection. Mais on n'est jamais à l'abris d'une infection, qu'elle soit nosocomiale, urinaire ou même d'origine alimentaire. Jules est malade, oui. Mais pour l'instant, et j'espère pour longtemps, ce n'est pas le cas de Sacha. Elle est en bonne santé.

J'ai rangé mon coté gentils et doux. J'y suis allée avec précision, et un peu froidement, je le reconnais. J'étais professionnelle. C'est d'ailleurs la première fois que j'agis vraiment comme ça avec Ellen. Je remarque l'attitude de Aaron, elle a complètement changée. Il me regarde d'un air abasourdi. Comme si... comme si j'avais annoncé quelque chose d'extraordinaire ou bien peut être qu'il se rend simplement compte que l'étiquette qu'il m'a collée sur le front est probablement fausse.

Avez vous des questions ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Dim 19 Juin - 4:28

    Je pense qu'à un certain moment il faut que nous entendons les choses de façon totalement objective, sans passion, sans sentiment, il faut nous mettre devant le fait accompli. En tant que parents, la maladie de Jules nous affecte à tel point que nous voyons le mal partout. Si Sacha avait eu à subir un quelconque mal, nous en serions anéantis. Ca fait parti de la vie de parents, il faut l'être pour le comprendre, leur vie c'est la notre. Je ne sais pas comment font les médecins pour affronter ça à longueur de journée, surtout les pédiatres. Je pense avoir les nerfs solides mais pas à ce point.
    J'écoutais chaque mot, attentivement, de Teddy. Elle avait cette façon claire, nette et précise de nous rapporter les choses, j'aimais ça finalement, les gens cash ont toujours eu une place particulière dans l'attention que je leur porte.

    Elle... Elle est en bonne santé.

    J'ai encore du mal à y croire, tout se passe très vite dans nos têtes avec Aaron. On fait vite le rapprochement avec les mois de galères à venir. Jules était ici depuis 8 mois maintenant, et je n'avais qu'une hâte : le sortir de là.

    Une opération est prévue ou... Ca se règle tout seul en grandissant ?

    Je n'y connais rien à la médecine moi. Je ne suis pas scientifique, je suis une artiste, enfin une artiste, une âme vagabonde aux allures de casse couilles, ça fait parti du jeu ! Je ne suis pas très terre à terre, j'aime imaginer que les choses peuvent se régler d'elles même.
    Je me serre contre Aaron, sur le lit, serrant sa main plus que de raison.

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Dim 19 Juin - 4:41

Il y a deux types de souffles : Ceux à surveiller, et ceux à soigner. Celui de Sacha est pour l'instant à surveiller. Dans les prochains mois, il ne la gênera absolument pas et se transformera peut être. Soit il disparaîtra, soit il restera inchangé et il faudra continuer à le surveiller, soit il s'aggravera. Si c'est le cas, on pratiquera une petite opération. Pour vous faire une idée 75% des souffles des enfants disparaissent complètement et définitivement au cours la de première année, celle où il a été découvert, 18% restent inchangés et disparaissent au cours des 5 ans qui suivent, et enfin les 7 autres % s'aggravent et doivent être opérés si le patient veut avoir une vie normale.

Sortir des chiffres, quand les parents ne sont pas convaincus, ce sont notre meilleure arme. Je regarde longuement Ellen & Aaron, et voyant que ma réponse semblait les satisfaire, je quitte la pièce, et repars faire une tournée de consults.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Dim 19 Juin - 12:29

    Spencer Reid sort de ce corps ! Ca c'est le genre de trucs qu'il aurait pu sortir. On l'aime pour ça d'ailleurs. Mais je ne sais pas si se noyer sous un lot d'informations rassure Aaron, ça n'a pas totalement l'air, mais il y a autre chose que l'état de santé de Sacha, je le sens depuis quelques temps. Ses nerfs sont en train de lâcher, nerveusement il est à bout et il refuse d'en parler. Il intériorise tout et ça ne me plaît pas des masses parce que je ne supporte pas de ne pas comprendre. D'où mes deux ans d'avance sur mon parcours scolaire, quoi qu'un peu plus étant donné mon entrée prématurée chez les fédéraux. Toujours est-il que les ressentiements d'Aaron est une des rares choses que je ne m'explique pas.
    Normalement, Teddy est censée nous avoir dit un truc pour nous rassurer, moi je viens d'accoucher, je n'ai pas la tête à calculer quoi que ce soit, mais je sens dans son regard quelque chose de rassurant, elle y croit, elle n'est pas plus inquiète que ça, ça devrait nous suffire de garanti. Je sais à quel point elle aime son boulot et le fait consciencieusement.
    Elle fini par nous laisser en nous promettant de revenir passer voir la petite au plus vite. De toute façon elle risque d'aller en néonate quelques temps. Je connais ça, ça angoissait Aaron au début quand je lui en ai parlé mais ça fait parti des soins indispensables, et je préfère la savoir loin de nous quelques heures mais en bonne santée qu'avec nous sans savoir si ça ira ou non.
    La petite dans les bras, je me réfugie dans ceux d'Aaron, il a l'air tout aussi inquiet, ce que je comprend.

    Aaron ça va aller, on nous a dit que c'était bénin...

    Je tente de me convaincre aussi hein, mais nous sommes parents alors c'est loin d'être évident. Jules vient nous rejoindre, difficilement, mais Aaron l'aide à grimper sur le lit. Je passe ma main dans ses cheveux blonds, il entoure mon ventre de ses petits bras. Ca lui manque de faire parti de notre vie de famille et je dois dire que je commence à le tolérer de moins en moins. J'attends les résultats des tests de compatibilité avec impatience et je n'en dors plus.

    Va prendre un café, t'as pas dormi depuis combien de temps ?

    A voir sa tête et sensiblement la même que la mienne, je dirais au moins une semaine !

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Lun 20 Juin - 13:25

    Les statistiques.. Ce sont des choses que j'entend tellement souvent au cours de mes journées qu'elle finissent par ne plus vraiment me rassurer. Mais je dois me contrôler. C'est bénin ! C'est le docteur elle même qui l'as dit. Heureusement je dois dire. Je n'aurais pas supporté que ma fille soit elle aussi gravement malade. Je me reprend petit à petit et me calme. Je me pose au creux des bras d'Ellen sans écraser la petite pour tenter d'oublier tout sa. Je caresse sa petite main, c'est vrai que la peau d'un bébé et des plus douces. Quand je pense que je suis à nouveau papa. A mon âge est-ce bien raisonnable? Quand elle auras vingt ans j'en aurais soixante. C'est pas terrible pour une petite fille d'avoir un papa déjà bien avancer dans l'âge. Mais j'éspère qu'elle s'y feras. Je m'accroche à elle, elle est mon espoir de pardon. J'ai merder avec Jules quand il est née. Je n'étais même pas la de toute façon. Je veux rattraper ce temps perdu avec lui lorsqu'il guérira. Et je veux me rattraper envers Sacha. Même si sa ne va pas être facile d'être plus souvent à la maison. Mais bon.
    Ellen et moi nous sommes réfugiés l'un dans les bras de l'autre. En générale, c'est ce que font des parents angoissés par la perte d'un enfant. Il se soude ou il se déchire. Nous préférons nous souder l'un à l'autre, même si je craque de mon côté et que je n'en parle pas.

    «J"espère Ellen , je ne peut pas endurer plus que sa .. »

    La je lui dit clairement que tout sa commence à me faire perdre la tête. Et c'est un peut vrai quelque part. Quels parents digne de ce nom serait capable de regarder ses enfants tomber malade un à un? Moi je ne peut pas. Je dépose doucement un baiser sur les lèvres d'Ellen, histoire de me calmer un peut, Jules est avec nous. Il manque toujours sa présence à la maison ce qui commence à devenir long.

    « Deux ou trois jours mais t'en fais pas, je vais bien. Tu veux un café?»

    Dis-je avant de déposer un baiser sur son front et de me lever pour aller en direction de la porte. Devant cette dernière j'attend sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Lun 20 Juin - 19:01

    Je sais, je le vois Aaron.

    Mon regard lui fait comprendre bien plus que ce que je ne dis. Entre nous il n'y a pas forcément de mots, il y a aussi toute la conversation autour, le langage du corps, de nos corps. Les expressions de nos visages respectifs. Je lis en Aaron comme dans un livre ouvert, et c'est la même chose pour lui. Il me connaît mieux que je ne me connais, je le sais. On s'aime de cette manière là, je pense que c'est aussi pour ça qu'on s'aime autant, on se le prouve tous les jours, avec nos codes à nous. Même si nous avons eu d'autres histoires autour, avec ou sans lendemain, mais nous revenons toujours l'un vers l'autre, parce que nous en avons besoin, tout simplement.
    Je répond à son baiser en reposant mes lèvres sur les siennes à mon tour, caressant sa nuque, puis son bras. Prenant sa main dans la mienne. J'ai toujours été très tactile, lui un peu moins mais il fait des efforts depuis que nous sommes ensemble, soit 8 ans ! Rien que ce chiffre me rend fière.

    Un grand. Et j'ai besoin d'une cigarette.

    Message subliminal : faut que je sorte !!!
    Alors il prendra le relais avec sa fille, je sais qu'il en sera ravi, et je sais aussi qu'il saura gérer. Quand il a commencé à s'occuper de Jules, il gérait presque mieux que moi. Il a les bases pour l'éducation, moi je ne sais pas les mettre en pratique. C'est Aaron qui lui donne un cadre, et c'est tant mieux. J'en suis incapable, c'est pour ça que je doute souvent d'être une bonne mère.
    9 mois que je suis consignée à une cigarette quand Aaron ne me chope pas ^^ Alors là faut que je trouve une solution pour rendre à mon corps ce dont je l'ai privé. J'ai fais très attention à la petite, maintenant je suis à nouveau en duo avec moi même, alors ça va y aller !

    Et Aaron ? Je t'aime.

    Avant qu'il ne referme la porte. C'est important. Si lui ne le dis pas, il le pense, moi je l'exprime.

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Mar 21 Juin - 13:54

    Nos regard sont très expressif. Par exemple la on peut voir chaques jours dans le miens que sa ne va pas. Non je ne vais pas bien. Tout sa est bien trop à supporté pour un seul homme. Ellen et moi sommes fusionnel. Je voudrais pouvoir lui parler, mais je n'en suis pas capable. Je n'arrive pas à sortir tout ce que j'ai en moi. Elle voit que je ne vais pas bien, et sa la rend malade que je n'en parles pas. Parce qu'elle sait aussi bien que moi, que dans la situation présente, parler est nécessaire. Je regarde ma petite famille à l'autre bout de la pièce alors que je m'apprête à allez nous chercher un café. Jules qui es gravement malade, mon premier fils et enfant d'Ellen, je ne lui ai pas rendus la vie facile. Il as un cancer. Greffe obligatoire mais personne de nôtre famille sommes compatible. Et maintenant il y a Sacha, née il y a deux heures. Un souffle au coeur. En gros nous n'avons pas d'enfant en bonne santé. Malgré que les médecins disent le contraire, moi j'ai dus mal à y croire. Quand Ellen m'interpella pour me dire qu'elle m'aimais, je fis un léger sourire, et même si je ne dis rien, elle sait que je l'aime.

    Je sort de la pièce. Je marche un peut dans les couloirs pour prendre l'air. Jusqu'à arrivé à la machine à café. Je prend deux café. Un pour moi, un pour ma femme. J'suis hésitant. J'ai peur de cette pièce finalement. Je baisse la tête avant de regarder en direction de la chambre. Je réfléchis tout seul. Sauf que n'étant pas très loquaces et ne parlant que par des gestes, si on me regarde, on dirait presque que je me parles tout seul. Je finis par retourner dans la chambre, posant le café sur la table à côté d'Ellen, et mon café je le posa à ces côtés. Quand je me décida enfin à dire trois mots.

    « J'suis désoler Ellen. J'suis conscient que c'est pas simple pour toi. »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Mar 21 Juin - 20:15

    Au bout d'un certain temps, les mots doivent reprendre le dessus sur le sous entendu. Je veux bien déchiffrer Aaron, j'en suis capable, mais pas comme ça, pas à tâtons, je suis fatiguée, même si je ne le montre pas. J'ai peur pour lui, parce que j'ai peur qu'il craque. Intérieurement, j'ai peur qu'il reparte, qu'il nous laisse tous les trois avec Sacha. Après tout il ne nous a pas laissé par choix avec Jules, enfin si, mais je sais que lui même ne se l'était pas laissé. Il avait eu besoin de prendre du recul. J'espère que cette fois ci ce ne sera pas nécessaire, je ne le supporterais pas, je suis dans une passe où j'ai besoin de lui autant qu'il a besoin de moi, toute seule je ne pourrais pas me relever. En tout cas pas nous relever à trois.
    Aaron ne me laisse pas longtemps, juste celui de prendre deux cafés, il fait toujours attention à me donner le moins chaud, même à la BAU. Il prend soin de moi finalement, de sa façon à lui, celle que lui seul comprendre et celle que je perçois comme une preuve d'amour. Mais je ne pense pas qu'on soit nombreuses à le comprendre !
    Quand il revient, je passe ma main dans ses cheveux, le regardant dans les yeux, mon regard vaut tous les "je t'aime" du monde.

    Allonge-toi à côté de moi. Me laisse pas ce soir.

    Je viens de recoucher Sacha, elle dort à poings fermés, et Jules aussi, contre moi, de l'autre côté. Il ne lui manque que moi pour dormir correctement à mon fils.

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Mar 21 Juin - 20:23

    Oui j'ai couché avec Ellen la semaine ou elle est arrivé au bureau. Mais .. j'ai vus quelque chose dans ces yeux la première fois qu'elle m'as regarder. Ellen, cette femme dont j'ai besoin. Cette femme qui en un simple regard, est capable de me dire combien je suis important pour elle. Et tout sa me suffit.
    Ellen est aussi tout à mes yeux. Et je crois qu'elle peut le voir dans chacun de nos moments. Elle m'apporte beaucoup, mais j'essaye de lui apporter ce que je peux.

    « Je ne te laisserais pas .. Aucun risque.»

    J'avais envie d'une trêve. Oublier tout nos soucis. Juste penser un peut à nous. Et au fait que l'on devrait être heureux avec nos enfants. Je m'en alla m'allongé à ces côtés, passant mes bras autour d'elle je la pris contre mon torse. Mon menton posé sur le dessus de sa tête. J'avais besoin de réconfort, j'avais besoin de ma femme à mes côtés. J'avais besoin de lui parler aussi. Il va falloir que je lui parles, même si je n'y arrive pas. Sinon il se peut qu'Ellen et moi sa se finisse mal. Je connais son caractère, elle s'emporte surtout avec tout ce qu'elle endure. Je voudrais l'aider, mais il semble que je n'ai pas les ressources pour sa.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   Mar 21 Juin - 20:48

    Aaron et moi, c'est une évidence, depuis la première semaine, oui je sais on est rapides ! Mais on a prit notre temps pour fonder une famille, d'ailleurs sur sa demande à lui, moi je n'ai jamais osé et il a toujours tenu à ce que je garde ma vie. Que je ne bloque pas mes projets pour les siens, il me laisse avancer en tant que femme, et je lui dois beaucoup pour ça j'imagine. Il n'a pas osé me demander en mariage avant mes 20 ans, peut être la peur de me voler ma jeunesse ? Moi qui pensait que c'était parce qu'il refusait de s'engager... Le mariage et nous c'est compliqué, c'est comme si nous étions trois. Aaron, le mariage et moi. Ca fait beaucoup dans un couple ! Il est très attaché à certaines formalités, moi je m'en fous.
    Il me prend contre lui. Je me tourne délicatement pour ne pas réveiller Jules, je repasse un bras autour de sa petite tête blonde, caressant ses cheveux. Je sens le torse d'Aaron contre mon dos. Je porte un vieux t-shirt de la fac, Harvard. Le truc gris avec le nom de l'université en rouge vous savez ? La tenue raz le bol à la base, et en fait ça fait très bien office de "je viens d'accoucher, je suis grosse et moche alors pas de réflexion, j'ai une excuse !". Mais ça fait long à expliquer ^^
    Silence dans la chambre, la main d'Aaron rejoint la mienne, j'embrasse ses doigts et repose ma tête sur l'oreiller, dos à lui.

    Il va falloir que tu me parles Aaron. Avec tes mots à toi, ça prendra le temps qu'il faudra mais j'ai besoin de que tu me parles, sérieusement.

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et nous voila 4 Aaron [PV Aaron Hotchner]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grey's Anatomy RPG :: LOCAUX DU FBI-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com