AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les années ne changent pas une réelle amitié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Meredith Grey
Admin adulée et fondatrice à respecter.

☞ MESSAGES : 8447


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR: dark n'twisty.

MessageSujet: Re: Les années ne changent pas une réelle amitié   Dim 7 Aoû - 23:20

    J'avalais la bouchée que le petit garçon m'avait préparée en faisant un grand « huuuuum ». « J'as le droit de goûter dans ton assiette moi aussi ? » Je lui découpais aussitôt une petite part de ma pizza.

    Donne-moi tes mains.


    Je déposais la part de pizza entre les petites mains du petit garçon et m'essuyait les doigts en les passant dans ma bouche. Un sourire à Ellen, et j'entamais à mon tour mon plat, avec grand appétit. « Tu vas me garder quand maman et papa ils ira travailler tata ? » Le fait qu'il m'appela encore tata après tout ce temps me fit énormément plaisir. J'avais un lien privilégié avec le fils de mon amie que je souhaitais garder. Je ne me voyais pas avec un enfant, mais avec Jules, ce n'était pas pareil. Disons qu'on se comprenait.

    Bien sûr. On jouera à cache-cache, on regardera le base-ball et on mangera de la glace.

    Je regardais Jules en relevant mes sourcils, histoire de lui montrer combien le programme sera ô génialissime quand ce sera le cas. Ellen savait qu'elle pouvait compter sur moi pour ça. Pour le moment, elle était un peu occupée avec le bébé qui venait de se réveiller.


__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellen Gibson
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Les années ne changent pas une réelle amitié   Dim 7 Aoû - 23:34

    Il lui donna fièrement ses mains, les joignant l'une à l'autre. Se pourrir est le dernier de ses soucis, on l'a bien vu tout à l'heure au parc, et puis comme il dirait si bien : papa il t'as acheté une machine à laver d'abord. Il a une répartie de dingue ce gosse, ce qui n'est pas pour me rendre peu fière, il tient de moi, tant physiquement que pour l'aisance sociale. Il est cependant un peu plus réservé, c'est son côté Aaron.
    Une fois qu'il eut croqué dans sa pizza, en tachant bien les manches, il reposa sa part dans son assiette avant de prendre le col de sa marinière pour s'essuyer la bouche.

    Jules !

    Quoi maman ?

    J'abandonne. Je ne la ramène même plus sinon je ne ferais que ça, rien ne le perturbe, rien ne le dérange. Ca me fait rire dans un sens. Et puis il appelait toujours Meredith "tata", je lui avais toujours appris à grandir dans l'appréciation des siens. Là ou pas, elle tenait une grande place dans la vie de mon fils. C'était ma meilleure amie, je savais qu'elle reviendrait.

    Ben tu dors pas toi ?

    Non, ma fille ne dort jamais, elle est partie comme moi, pour être la princesse à son papa et Aaron en est déjà raide dingue. Moi je dis que ma place elle va être difficile à conserver. Je pris ma fille dans mes bras, préparant un second biberon. Qu'est-ce-qu'elle mange ! Enfin quand elle est décidée.

    On est retourné à Los Angeles le mois dernier avec Aaron.

    Elle savait à quel point retourner où j'avais grandis était compliqué pour moi, de peur de retrouver une ambiance qui me rappellerait mon enfance, donc mon père.

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith Grey
Admin adulée et fondatrice à respecter.

☞ MESSAGES : 8447


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR: dark n'twisty.

MessageSujet: Re: Les années ne changent pas une réelle amitié   Dim 7 Aoû - 23:40

    Meredith rigola en voyant le petit garçon faire. Il la faisait beaucoup rire, et regretter ce naturel de l'enfance qu'elle avait perdu comme tous les adultes en grandissant. Même si elle avait encore un côté très enfantin, surtout quand elle était amoureuse. Sûrement pour ça que la maternité lui faisait si peur. Derek la considérait comme son bébé, et elle aimait ce rôle-là, cette protection-là de sa part. Quelque chose qui était resté de l'enfance surement. En parlant de ce sujet, Ellen m'annonça qu'elle était retournée dans la ville de son enfance le mois dernier. Je fronçais les sourcils, un peu inquiète de ce que ce voyage avait pu remuer et soulever en elle.

    Comment ça c'est passé?

    Je savais ce que cela représentait pour elle bien sûr, on n'avait pas de secret l'une pour l'autre. Elle savait tout de mon histoire, des histoires de tromperie de ma mère, du rejet de mon père, son alcoolisme, de l'autorité extrême de ma mère, il n'y avait que sa maladie que j'avais réussi à garder secrète le plus longtemps possible. Une chose que je lui avais promise. La pizza était bonne, je la découpais en petites parts pour les manger à la main, c'était beaucoup plus sympa de cette façon, même Jules le pensait.

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellen Gibson
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Les années ne changent pas une réelle amitié   Lun 8 Aoû - 12:28

    Meredith connait tout de mon enfance, elle sait comment j'ai pu vivre tout ça. Les éloignements de mes parents, les maîtresses de mon père, les amants de ma mère, leur temps passé à bosser en laissant leurs gosses, Néo et moi, plus ou moins livrés à eux même ou à la nounou. Nous nous sommes élevés seuls lui et moi, et nous qui étions si proches auparavant, devenions presque des étrangers l'un pour l'autre depuis qu'il avait prit son indépendance, à 18 ans. Moi j'en avais 16 et je rentrait à la fac. J'ai eu une enfance dorée, tout comme elle, nous ne pouvons pas le reprocher à nos parents, mais valait-il mieux ça que l'attention de nos parents ? Bien sûr que non. C'est pourquoi je préfère inculquer certaines valeurs à mon fils, comme celle de l'amour d'une mère. Alors je n'ai jamais su faire les choses à moitié, et encore moins avec Jules. Meredith sait combien je me suis raccroché à lui après la fuite d'Aaron.

    C'était mieux que ce à quoi je m'attendais. On s'est retrouvés tous ensemble, j'ai découvert un autre Aaron. Et surtout que le complexe d'Oedipe de ma fille n'est pas réglé. Et je ne pense pas qu'il puisse l'être un jour.

    Me mettant à rire sincèrement en prenant une autre part de pizza.

    On est retourné à l'écurie. Ca faisait des années que j'étais pas remontée sur une moto, c'était un truc de fou Mer, je suis droguée à ces odeurs d'essence, une vraie camée !

    Elle sait à quel point le motocross a eu une grande influence sur moi. Alors un tout petit morceau comme moi sur une moto au début ça peut surprendre, et puis quand les potes de mon frère ont vu de quoi j'étais capable du haut de mes 6 ou 8 ans quand j'ai commencé, ils ont convenus du fait de ne pas devoir me défier.
    Mais ma meilleure savait aussi plus que tout que ce qui me hantait là bas était de revoir mon père. Elle et moi nous nous étions retrouvées séquestrées par Mads, elle s'était retrouvée là par hasard, mais avait morflé aussi.

    Je n'ai pas revu mes parents.

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith Grey
Admin adulée et fondatrice à respecter.

☞ MESSAGES : 8447


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR: dark n'twisty.

MessageSujet: Re: Les années ne changent pas une réelle amitié   Lun 8 Aoû - 13:40

    J'aidais Jules à manger sa pizza. Je lui avais coupé en petites parts et tentait de temps en temps de lui essuyer la bouche même si cela ne servait pas à grand chose d'après sa mère. « Ca faisait des années que j'étais pas remontée sur une moto, c'était un truc de fou Mer, je suis droguée à ces odeurs d'essence, une vraie camée ! » Ellen et ses motos. Ca leur avait beaucoup servi du temps du lycée, pour se déplacer. Le nombre de fois où elle avait entendu le moteur ronronner sous ses fenêtres et qui représentait le signal de départ! A part la médecine, Meredith n'avait pas vraiment de passion, mais elle pouvait comprendre l'amour de sa meilleure amie pour ces bécanes. Elle-même adorait se retrouver derrière, cela donnait un vrai sentiment de liberté, les cheveux au vent, rien de tel pour décompresser. Elle dirait toujours oui pour faire un tour avec Ellen. Un grand sourire illumina mon visage à la vue de tous ces souvenirs.

    « Je n'ai pas revu mes parents. » Le sujet délicat. C'était la question que Meredith se posait évidemment. Parents si on pouvait dire, toutes les deux n'avaient pas été gâtées sur le sujet. Sa mère avait du être occupée à je ne sais quel défilé de mode et son père avec je ne sais quelle maîtresse.

    Tu crois qu'ils connaîtront tes enfants un jour?


    De mon côté, c'était réglé. Elise était morte, et mon père ne voulait plus entendre parler de moi. Il fallait que je me reconstruise une famille à moi, comme Ellen l'avait fait. Avant de partir, je l'avais trouvée avec George, Alex, Izzie, Cristina, Derek, Richard et les autres. Aujourd'hui, je ne savais pas vraiment si j'avais tout gâché et ce qu'il en restait.


__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellen Gibson
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Les années ne changent pas une réelle amitié   Lun 8 Aoû - 15:06

    Mes parents n'étaient pas portés sécurité. Je pouvais prendre la route à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, ça ne les inquiétait pas. Mais savoir si je serais à l'heure au brunch familial, ah ça... Remarque je ne vois pas ce qu'il y avait de familial vu que nous nous retrouvions au milieu d'une foule d'individus venus avec leurs femmes et leurs enfants, légitimes ou pas, ça on ne saura jamais !
    Alors j'enfourchais une des motos trônant dans le garage, le luxe nous n'en n'étions pas privés, disons qu'on se jetait là dessus pour tenter de compenser. Et je rejoignais les filles sous leurs fenêtres en faisant rugir le moteur. Des souvenirs inoubliables. Que de fous rires !

    T'as vu ce que ça donnait avec Jules. Elle a dû le voir trois fois, j'appelle pas ça des grands parents. Elle m'appelle quand elle est à New-York pour la Fashion week. Et encore quand elle y pense. Elle n'a toujours pas vu Sacha et ça m'étonnerait qu'elle la vois un jour. Quant à mon père je veux pas y penser, il n'existe plus pour moi.

    C'était lui qui avait rencardé Mads. Même s'il ne se doutait pas des sévices qu'il allait nous faire subir, l'idée de départ était la sienne. Engager quelqu'un pour faire peur à sa fille et la faire divorcer ne se fait pas, ce n'est même pas une question de morale, mais d'évidence !
    Jules mangeait copieusement, en s'essuyant avec son t-shirt blanc.

    Tu sais qu'à ce rythme là tu me coûtes un bras en fringues mon fils ?

    Quand il était petit, c'étaient les portables, Meredith s'en souvient ^^

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith Grey
Admin adulée et fondatrice à respecter.

☞ MESSAGES : 8447


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR: dark n'twisty.

MessageSujet: Re: Les années ne changent pas une réelle amitié   Lun 8 Aoû - 15:19

    « Quant à mon père je veux pas y penser, il n'existe plus pour moi. » Finalement, leurs situations n'étaient pas si différentes. C'est cela qui avait du les rendre si proches avec le temps. Elles s'étaient bien trouvées. Je ne savais jamais quoi répondre lorsqu'on abordait le sujet familial. Je n'avais jamais eu un semblant de vraie famille, ni personne avec qui le partager vraiment comme Ellen avait pu le faire avec son frère. C'est pour cela que je m'étais autant rapprochée d'eux, comme pour avoir ce sentiment d'appartenance à un clan. « Tu sais qu'à ce rythme là tu me coûtes un bras en fringues mon fils ? » Meredith regarda le petit garçon. Ils avaient tous quasiment fini leur plat. Elle s'aperçut qu'elle aussi c'était fait une tâche sur son tee-shirt.

    Heureusement que je n'ai rien de prévu après ce déjeuner...

    Elle trempa sa serviette dans son verre d'eau pour tenter d'éponger la trace. Mais l'huile de pizza, c'est tellement gras que... ! Le serveur vint les débarrasser. Meredith s'était mise à jouer à pierre/papier/ciseau avec Jules.

    Tu travailles toujours au quantico?

    Ca, j'étais sûre que ça n'avait pas changé. Passionnée par son métier, Ellen ne l'aurait lâché pour rien au monde. Quoi que c'est ce que tout le monde pensait de moi, et que finalement je m'étais exilée deux ans loin de tout.

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellen Gibson
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Les années ne changent pas une réelle amitié   Lun 8 Aoû - 23:46

    Si j'étais toi je ferais pas ça...

    Etaler la tache. Trop tard ! J'ai appris à devenir bonne en ménage, enfin bonne... Au moins je me débrouille ! Je sais que je n'étais pas pré destinée à avoir un quelconque avenir en tant que fée du logis. Petite on avait toute une armée de femmes de ménage. Que ma mère supportait difficilement, sauf quand elles lui ramenaient ses manteaux de fourrure. Enfin je ne relève même plus.
    Jules jouait avec Meredith, pas super doux dans ses gestes, mais ça reste un petit mec, et mon fils ! J'aime beaucoup savoir qu'il est aussi à l'aise en société. Ce n'est pas le cas d'Aaron, qui lui serait bien tout seul.

    Toujours ouai. Et j'ai toujours pas emplâtrée la patronne. Enfin elle s'est calmée. Mais je suis quand même persuadée que si l'occasion se présentait, elle se taperait mon mari...

    Aaron est un homme mûr, moi une gamine à côté, et elle une femme très mûre ! Mes rapports avec la hiérarchie n'ont jamais été au beau fixe, que ce soit employeur ou directeur.

    Tu te rappelles de la directrice qu'on avait eu pendant nos trois semaines d'internat ? Et son assistant ?

    Une vielle pimbêche, et un assistant à tomber par terre que j'avais tenté de corrompre en nature. Les trois semaines d'internat dont on s'était faites virées d'ailleurs!

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith Grey
Admin adulée et fondatrice à respecter.

☞ MESSAGES : 8447


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR: dark n'twisty.

MessageSujet: Re: Les années ne changent pas une réelle amitié   Lun 8 Aoû - 23:55

    « Si j'étais toi je ferais pas ça... » J'avais une moue de gamine qui vient de faire une bêtise, c'est à dire approximativement l'âge de Jules dans des moments comme celui-là. Je jetais la serviette mouillée mais trop tard, la tâche avait l'air d'être deux fois plus grosse qu'initialement. Je l'écoutais parler en essayant d'expliquer à Jules que « pierre » ne voulait pas dire « coup de poing » mais c'était assez difficile à comprendre dans son esprit de petit garçon. Et il ne se lassait pas. On devait jouer depuis dix minutes, et pourtant, il était toujours à fond. Moi je commençais à fatiguer, il la remarqua au fait que je ne faisais plus que des « feuilles » et commença à s'énerver.

    « Tu te rappelles de la directrice qu'on avait eu pendant nos trois semaines d'internat ? Et son assistant ? » Je me mis aussitôt à rire en revoyant la tête de la directrice dans ma mémoire.

    Tu plaisantes. Comment tu veux que j'oublie sa moustache et l'accent qu'elle prenait pour nous dire qu'on allait en retenue.

    Le petit assistant, no comment. Ellen avait essayé de le draguer, et elle avait eu besoin de moi pour ce coup-là d'ailleurs, il faut dire que dans nos histoires de jeunesse on la jouait rarement perso.

    Tu crois qu'ils ressemblent à quoi maintenant?

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellen Gibson
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Les années ne changent pas une réelle amitié   Mar 9 Aoû - 11:40

    Jules, mange.

    Au lieu d'embêter tata... Il ne se lasse pas de jouer. Je prends ça pour du positif, étant à l'hôpital il refusait de faire quoi que ce soit qui pourrait l'éloigner d'un écran. Que ce soit celui de mon portable, pour les jeux, de l'Ipad ou de la télé. C'est déjà un drogué de l'informatique ce gosse et il n'a que 4 ans. Moi je dis que dans 10 ans, ça promettra.

    Ben lui je reste persuadée qu'il est gay, elle j'en sais rien, seule avec ses chats je suppose...

    Haussant les épaules sans rien ajouter de plus. Mais il n'avait pas voulu de nos avances, moi je persiste à dire que nous avons vécu notre jeunesse. On aurait pu le faire se découvrir ! Deux petites jeunes contre un surveillant tout juste promu dans une école convenable.

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meredith Grey
Admin adulée et fondatrice à respecter.

☞ MESSAGES : 8447


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR: dark n'twisty.

MessageSujet: Re: Les années ne changent pas une réelle amitié   Mar 9 Aoû - 13:19

    Le serveur venait d'apporter les glaces que nous avions choisies en dessert et Jules me quitta bien vite pour manger. Je trempais ma cuillère dans la fraise que j'avais choisie, et la portait à ma bouche avec extase. « Ben lui je reste persuadée qu'il est gay, elle j'en sais rien, seule avec ses chats je suppose... » Je riais de bon coeur. Pour Ellen, refuser nos avances voulait soit dire qu'on était asexué, soit qu'on était gay. Impossible pour elle de ne pas céder aux deux petites provocatrices que nous étions.

    Si ca se trouve, il s'est marié avec la directrice.


    Je n'imaginais même pas le tableau, c'était le truc le plus improbable au monde, mais ça me faisait rire. Il faut croire qu'on était vraiment nostalgique de cette période pour la ramener dans nos conversations chaque fois que l'on en avait l'occasion. Etre adulte n'avait rien de facile. Ellen y arrivait assez bien, avec sa petite famille, mais moi, je n'avais pas encore pris mon rôle au sérieux, et j'y échappais dès que possible.

    Mais, tu as repris le boulot ou tu es toujours en congé?

    Impossible pour moi d'approcher l'âge du bébé, même approximativement, je n'y connaissais rien, les seuls que j'approchais d'habitude étaient ceux de la maternité derrière la glace qui les protégeait du public.

__________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellen Gibson
Fondatrice & FBI's Woman

☞ MESSAGES : 10352


Carnet De Santé
☞ RELATIONS:
☞ HUMEUR:

MessageSujet: Re: Les années ne changent pas une réelle amitié   Lun 15 Aoû - 12:44

HJ : Excuse-moi, j'avais oublié le sujet :S

    Herk... Ca c'est glauque.

    Faisant une grimace indéfinissable. J'ai toujours été très forte pour les grimaces, déjà petite. On s'inventait toute sorte d'expressions du visage en cours avec les filles. On n'a jamais prétendu avoir eu un âge mental en corrélation avec notre âge réel, je précise. Et puis j'avais déjà 2 ans de moins, et pas la moindre envie de faire des efforts, vous voyez le topo ?
    Jeune, j'étais persuadée que personne n'aurait pu nous résister. Pour moi le sexe était une monnaie d'échange, quelque chose de facile, pas d'important. J'imagine que c'est parce que j'avais eu l'exemple de mes parents qui n'hésitaient pas à prendre un partenaire différent et à en changer tellement souvent que les compter était difficile.

    Non non, j'ai repris. J'étais devenue tellement chiante avec la grossesse qu'ils ont tout fait pour me faire bosser à la maison. Mais dès que j'ai pu reprendre je l'ai fait. Ca va faire deux semaines. Elle a deux mois.

    Prenant la main de Sacha dans la mienne. Ca la rassurait toujours.

__________________________

Ellen GIBSON

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: Les années ne changent pas une réelle amitié   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les années ne changent pas une réelle amitié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grey's Anatomy RPG :: LE PARC-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit