AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It doesn't matter | Andy K.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

☞ MESSAGES : 77


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Lun 16 Mai - 0:27

Le silence était pesant. Il s'étirait pour les enserrer dans un étau que Teresa ne supportait pas. Cependant, elle ne chercha pas à en ajouter davantage. Et, malgré le geste concerné que lui offrit Andy, cette nouvelle distance lui fendait les entrailles. Elle avait besoin de la sentir, ne serait-ce que de lui prendre la main. Cela étant, elle s'enfonça dans son siège lorsque le véhicule démarra dans un vrombissement assourdissant. Troublée par cette situation, Teresa ne pouvait s'empêcher de retourner encore et encore les derniers événements. Qu'est-ce que tout ceci signifiait ? Elle ferma alors les paupières, préférant rejeter le monde menaçant qui l'entourait. Pour la première fois, Teresa se sentait enfin bien, enfin complète et entière auprès d'une personne qu'elle commençait à aimer, ou qu'elle aimait déjà. Mais, elle n'était pas certaine de vouloir savoir la réelle option. Quoi qu'il en soit, malgré tout cela, la vie semblait repousser ce bonheur fébrile et nouveau.

Elles marchèrent quelques minutes ainsi, l'une à côté de l'autre, sans s'adresser la moindre parole. Teresa resserra les pans de son gilet autour d'elle, alors que la brise balayait doucettement sa silhouette. Elle prit place sur le sable, récupérant la barquette pour simplement jouer avec une fritte. Elle se perdit dans l'horizon, ne prêtant attention qu'à la voix d'Andy qui s'éleva enfin dans l'atmosphère.

- Cesse donc de t'excuser, Andy. Je suis là. Je suis revenue. Tu ne m'as pas violé la nuit où nous nous sommes rencontrées, tu sais. J'étais consentante.

Que les choses soient enfin clair. Elle tourna enfin un regard sévère vers elle et agita sa main afin de la faire taire.

- Je crois que c'est à moi de tirer mes propres conclusions. Et je ne suis pas d'accord avec cette description.

Les photos lui revinrent en mémoire et, elle ne put s'empêcher de grimacer.

- Récapitulons. Tu défends le... l'homme qui a fais ça ? C'est ton métier. Tu es avocate. Maintenant, quel est le rapport avec cet homme au restaurant ? C'était lui ? Qu'est-ce qu'il te veut concrètement ? Je l'ai trouvé bien trop menaçant pour un simple client, Andy. Je me trompe ? Dans quoi est-ce que tu... traînes exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 71


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Lun 16 Mai - 0:48

    Elle ne prendra de toute façon jamais la mesure de ce que je suis tout à fait. Elle est naïve, je le vois dans ses yeux, ses yeux qui me regardent comme si j’étais quelqu’un de bien, d’important, pour elle en tout cas, et je ne saurais dire si je me sens à la hauteur de la tâche. C’est tellement intimidant de compter soudain pour quelqu’un. D’être le pilier de quelqu’un, d’être une âme particulière pour une autre.

    - Qu’est-ce-que tu connais de moi Teresa ? Rien. Rien d’autre que ce que j’ai pu te donner à voir.

    Elle ne me connait pas, elle ne sait pas celle que je suis chaque jour, devant un grand jury, un juge, celle que je suis quand je rédige mes plaidoiries sans une once de compassion, je ne suis qu’un monstre mécanique à présent programmé pour faire l’apologie du mal.

    - C’est lui Teresa. Tu comprends pas que t’as rien à faire avec moi ? Tu comprends pas que tu vas la gâcher ta vie ? Ta vie et tout ce que tu as autour de toi ? Tu comprends définitivement rien ?!

    Elle n’a pas l’air de saisir la gravité de la situation. Qu’elle se défendes du fait de me voir comme une garce sans cœur, je le conçois, mais pas qu’elle nie l’évidence une fois les preuves sous le nez.

    - C’est mon métier d’accord ? C’est tout ce qui paye mes factures, cet appart, mes fringues, ce style de vie dont je n’ai plus rien à foutre. C’est comme ça, je n’ai pas le choix, je n’ai plus le choix Teresa. Ma vie c’est ça ou rien du tout. Mon job c’est de faire accepter à un putain de juge que ce genre d’horreur ne mérite pas qu’on enferme ces enfoirés à vie, qu’on les condamne à mort ou qu’on les juge comme responsable. Tout le monde sait qu’ils sont coupables. Eux, moi, le juge, le grand jury. Mais ce qui fait la différence c’est le fric. Ce monde tourne avec le fric Teresa, tu comprends ça ? Ton monde et le mien ne sont pas compatibles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 77


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Lun 16 Mai - 1:04


- Ferme-la, argua-t-elle sèchement.

Elle passa une main dans ses cheveux et se tourna de nouveau vers l'horizon. Toutes ses paroles sonnaient comme un adieu auquel elle ne voulait songer. Elle était peut-être naïve, oui, mais pas idiote. Elle aussi, elle avait fait ses recherches durant toute cette semaine d'absence. Et, si Andy n'était pas très bavarde, le net l'était bien plus qu'elle. Elle avait eu vent des horribles affaires qu'elle avait dû défendre. Elle savait quelle avocate Andy était. Comme elle avait eu connaissance des nombreuses foudres que la jeune femme s'était attirée. Si elle ne comprenait certainement pas tous les enjeux, elle savait très bien que leur histoire n'aurait rien de simple, ni même de serein. Mais, ne faisait-on pas quelques compromis par amour ? Certes, elle ignorait beaucoup du monde qui l'entourait. Certes, elle n'avait sans nul doute pas conscience des risques à venir. Mais ne sacrifiait-on pas tout pour l'Autre ? Elle inspira profondément et chuchota :

- Je sais déjà tout ça. On en apprend beaucoup sur le net.

Elle se remit sur pieds, et la contempla de sa hauteur.

- Je ne sais pas grand chose du monde. Je ne comprends peut-être pas tous les enjeux, ni les risques. Mais je me fou de tout ça, tant que je suis avec toi. Tu ne pourras pas me protéger de tout. Même loin de moi. Et je suis prête à prendre plus de risques, oui. Je suis prête.

Voilà, elle venait de l'admettre implicitement : elle l'aimait.

- Maintenant, si tu veux t'en aller et ne pas te retourner; vas-y.

Sans ajouter quoi que ce soit, Teresa s'éloigna pour se diriger vers l'océan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 71


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Lun 16 Mai - 1:18

    Pardon ? Elle ose me dire de la fermer ? Elle est bien la première à oser le faire sans prendre un retour pour fêter ça. Seulement Teresa, du haut de sa toute petite personne timide et réservée, arrive à me faire voir les choses tellement différemment, que je me demande s’il est bien utile de chercher à lutter. Je ne le pense pas, elle sait ce qu’elle veut, mais ce qui me chagrine, c’est qu’elle n’a pas toutes les cartes en main. Comment le pourrait-elle ? Je ne lui ai rien dit de moi, absolument rien, comme à tous ceux que je croise.

    - Alors pourquoi tu me demandes ?!

    Elle me force à faire autant d’effort pour rien ? A la manière d’un prof qui a la réponse mais qui demande celui d’un élève pour lui apprendre à lui-même la leçon en ayant l’impression de la donner. Ce que je peux détester ce genre de retournement de situation. Quand je ne contrôle plus, je m’énerve, et quand je m’énerve, je ne donne rien de constructif. C’est ainsi que nous allons finir. Dans une engueulade.

    - Non, tu ne comprends rien, et tu n’es pas prête, personne n’est prêt pour ça, jamais, pas même moi ! Ne dis pas que tu es prête à passer ta vie à trembler, à trembler quand je sors, quand tu sors, à ne pas avoir l’esprit tranquille même pour aller au marché. Ne me dit pas que tu es prête à renoncer à ta liberté, je ne te crois pas Teresa. Tu ne sais rien. Tu n’es prête à rien, et si je ne veux pas de toi dans ta vie, c’est parce que moi je sais, et que je ne veux pas te savoir en danger ou risquer de te retrouver pendue un matin. C’est ce qui va se passer, c’est ce qu’il se passe toujours…

    Mon regard devient flou, mes yeux s’embrument, et je revis cette scène, où je me lève un matin, pour aller à l’école, dans mon pyjama tout rose, cherchant maman partout dans la cuisine, jusqu’à tomber sur son cadavre, pendu sous le porche, devant la maison…
    Elle me laisse le choix. Pardon ? Le choix de quoi ? Mais ce n’est pas à elle de me donner le choix ou non, c’est à moi de le prendre ! Bienvenue dans mon esprit de contradiction le plus total !
    Je la rejoins d’un pas décidé, lui posant une main sur l’épaule pour la retourner un peu brutalement face à moi.

    - Tu crois que c’est un choix de faire partie de ma vie ou pas ? Si tu fais celui de le faire Teresa, il n’y a pas de retour en arrière. Tu engages tout, tout ce que tu es, tout ce que tu envisages, tout, absolument tout. Ma vie c’est d’être vouée à l’échec, de choisir entre la peste et le choléra, toi tu peux encore t’en sortir, alors pourquoi tu restes bordel ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 77


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Lun 16 Mai - 1:31


Les larmes perlaient sur son visage. Pour quelles raisons pleurait-elle ? Elle n'était même plus certaine de le savoir. Peut-être parce que tout ceci était allé beaucoup trop vite. Peut-être parce qu'elle se sentait vivante depuis que la blonde avait osé franchir ses limites. Peut-être parce qu'elle ne pouvait plus s'imaginer loin d'elle. Peut-être parce qu'elle l'aimait, tout simplement. Tête baissée, elle regagna l'océan. Elle voulut retirer ses chaussures bien trop hautes par rapport à ce qu'elle portait habituellement, mais une poigne dictatrice la força à faire volte-face. Elle accusa ses agitations sans broncher, le cœur pourtant battant. Pourquoi restait-elle ? Cette interrogation s'égosilla entre ses tempes, tourna encore et encore. Pourquoi restait-elle ? Parce qu'elle l'aimait.

- Parce que... parce que je t'aime !, beugla-t-elle à s'en briser les cordes vocales.

Suite à cela, un long silence se tissa entre elles où, même l'univers sembla cesser sa ronde. Ses membres tremblaient sous cet aveu qui, finalement, espérait un retour. Serait-elle capable de supporter un refus ? Elle n'en était pas sûre. Alors, ne préférant pas lui laisser le temps de répondre, Teresa retira enfin ses chaussures. Elle fit glisser sa robe le long de ses courbes et, tout en reculant, se laissa submerger par les vagues encore fraîches. Elle préférait que Andy s'en aille sans ne rien dire, plutôt que de lui rire au nez ses sentiments. Elle s'engouffra davantage, jusqu'à ne plus avoir quasiment pied, puis se crispa pour fondre sous l'eau. Elle n'était qu'une fillette et, comme toute enfant, elle ne voulait pas entendre la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 71


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Lun 16 Mai - 1:43

    Le silence, lourd de sens, qui vient tout faire exploser, tout geler, tout arrêter. Même le temps est en suspens. Je ne comprends rien. Enfin si, je crois que si, et c’est ce qui me fait peur, j’ai peur de comprendre, de mettre le doigt sur ce que je ne devrais pas. Elle est amoureuse de moi, je ne voulais pas l’entendre, je ne voulais pas le savoir, parce que je préférais me voiler la face. Comment réagir ? Si je ne l’étais pas moi aussi, ce serait tellement plus facile… Je ferais preuve de compassion, ou non d’ailleurs, mais là… elle me bluffe encore une fois par sa capacité à vivre pleinement, avec innocence et à apprécier ce qu’elle vit. Tandis que je suis totalement incapable de tout ça.
    Je n’ai aucunement le temps de répondre qu’elle disparait, à moitié nue, dans les vagues. Peu à peu, puis complètement.
    Sans prendre la peine de retirer mes vêtements, mes talons déjà retirés depuis que j’ai posé le pied sur le sable, je la suis, et la retient par le bras pour la sortir de violemment de l’eau.

    - Je t’interdis de faire ça !

    Méprise ? Sans aucun doute. Moi qui pensait qu’elle était déjà prête à mettre fin à ses jours par manque de réaction de ma part. Je ne suis que trop entourée par toute cette noirceur qui régit ma vie et me bouffe de l’intérieur. Je deviens comme ça, moi aussi.

    - Ne refais jamais ça Teresa. Jamais… Ne me fais pas croire que tu t’en vas…

    Suspendue tant bien que mal entre mes bras, je la redresse légèrement pour l’embrasser et sceller notre accord de démence, je suis en train de la propulser dans le monde impitoyable dans lequel je vis.

    - Maintenant je te noie moi-même ou on rentre chez nous ?

    « Chez nous » Comme si c’était une évidence à présent, comme si, ça l’avait toujours été au final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 77


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Lun 16 Mai - 1:56

Teresa savoura l'effervescence de l'océan autour d'elle, ce qu'elle ne maîtrisait pas et qu'elle ne parviendrait jamais à saisir. Un, deux... elle n'eut pas le temps de compter jusqu'à trois qu'elle fut ramener vivement à la surface. Son regard croisa celui de la blonde et, elle crut voir toute la crainte, la peine du monde y défiler. Elle l'écouta sans réellement l'entendre, se contentant de poser délicatement ses paumes de part et d'autre de son visage. Elle était là. Elle était revenue pour elle. Teresa lui adressa un sourire éclatant, avant de simplement répondre à son baiser. Elle enroula alors ses bras autour de son cou, afin de la serrer plus fort encore contre elle.

- Non, attends...

Elle emprisonna sa taille de ses jambes, permettant alors à leur buste de s'épouser plus encore.

- Attends, répéta-t-elle dans un murmure.

Elle approcha son visage du sien, effleurant seulement son nez du sien.

- Promets-moi, que le jour où tu partiras, ce sera uniquement parce que tu ne voudras plus de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 71


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Lun 16 Mai - 2:07

    Cette façon qu’elle a de passer son temps à s’agripper à mon cou, comme si j’étais capable de laisser un vide immense dans sa vie, comme si à moi seule j’étais capable de combler ce qui manquait chez elle, rien qu’en la laissant faire. Comme si je risquais de partir à tout moment et qu’elle se devait de me retenir à elle. Tous ces moments ne sont sans doute que remplis d’inconscients mais c’est pour autant ce qui me plait le plus chez elle.
    Attendre quoi ? Elle glisse à présent ses jambes autour de moi, que je soutiens dans l’eau, son poids s’en trouvant assez allégé pour que je puisse glisser mes bras autour d’elle et répondre à son étreinte.

    - Ne me force pas à t’emmener dans mon enfer… tu as tellement mieux à vivre… Alors pourquoi ?

    Pourquoi tomber amoureuse de moi, pourquoi ne pas lutter contre ses sentiments quand ils risquent de vous coûter autant ?
    L’eau est fraîche, surtout en cette saison, elle tremble de froid, à croire que c’est le seul moyen pour lui faire recouvrer ses esprits, que ce soit suite à l’alcool ou à un mauvais choix…
    Je retourne vers le rivage où ses jambes se déplient une fois sur le sable.

    - On ne peut être ce qu’on veut qu’à l’abri des regards… Bienvenue dans ma vie. Teresa Atkins.

    Glissais-je à son oreille en déposant un baiser doucereux au creux de son cou.

    - Rentrons… j’ai très envie de te faire l’amour…

    A mi-voix, prête à craquer, ici, là, tout de suite. Mais je ne peux me le permettre, ni pour elle, ni pour moi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 77


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Lun 16 Mai - 2:17

- C'est parce que tu es plutôt pas mal dans ton genre, je présume, répondit-elle sur le ton de la plaisanterie, afin de détendre un tantinet l'atmosphère.

Elle se laissa faire lorsque la blonde regagna le bord. Ce ne fut qu'à l'instant où son poids sembla devenir pesant, qu'elle déplia ses jambes pour se remettre sur pieds. Elle récupéra sa robe, qu'elle s'empressa d'enfiler pour se couvrir ne serait-ce qu'un peu. La fraîcheur de l'eau était accentuée par la légère brise et, elle dut se faire violence pour ne pas littéralement claquer des dents. Elle entrelaça ses doigts avec les siens, ancrant un regard déterminé dans le sien.

- Nous affronterons ta vie, ton univers. Ensemble.

Elle ne put s'empêcher de se mordre la lèvre à sa déclaration, tandis que ses pommettes adoptèrent une teinte plus roses.

- Pour notre première nuit de fiançailles, j'espère bien, gloussa-t-elle.

Elle récupéra ses chaussures qu'elle se contenta de tenir de sa main libre, regagnant avec Andy le véhicule. Où allaient-elles ? Teresa l'ignorait. Mais, quoi qu'il en soit, elles étaient désormais ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 71


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Lun 16 Mai - 2:28

    Si elle savait seulement ce que ça veut dire. Affronter mon monde, affronter mon univers, tout ça est bien beau, mais très utopique. Qui peut se permettre de penser pouvoir affronter les ténèbres ? Elles sont de celles que l’on subit après un mauvais choix, ou une série de mauvais choix. Elle me demandera peut-être un jour pourquoi et comment j’ai mis le doigt dans ce genre d’engrenages, alors peut-être que je trouverais le courage de le lui dire.

    - On ne se sort pas de ce monde… Pas vivant en tout cas.

    Je le sais pour avoir à de nombreuses reprises cherché à défendre des nettoyeurs, je connais leur métier, ils connaissent le miens et j’ai appris grâce à ça qu’au moindre faux pas, je pouvais être effacée de la surface de la terre d’un simple souffle.

    - Oh… oui, nous sommes fiancées.

    Un sourire malin s’affiche sur mon visage tandis que nous regardons la voiture, mes talons à la main, jetés sur une épaule, l’autre tenant la main libre de cette femme dans le regard de laquelle j’ai l’impression d’exister.
    Nous rentrons chez moi. J’avais dans l’idée de louer une chambre d’hôtel luxueuse pour fêter ça mais… Je vis déjà dans le luxe.

    - On a une bouteille à boire il me semble… Je te laisse décider où on l’ouvre…

    Entourant sa taille de mes bras, dévorant son cou de légers baisers, assez légers pour l’en faire frissonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 77


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Lun 16 Mai - 2:48

Un semblant de sérénité revint enfin et, Teresa sourit bêtement lorsqu'elle fut installée dans le véhicule. Si Andy ne lui avait pas dis clairement ce qu'elle éprouvait, en revanche, elle lui faisait comprendre, malgré tout, qu'elle tenait à elle. Et, cette certitude suffisait à la jeune femme. Elle n'avait pas besoin de plus. Elle inspira profondément l'air ambiant, le cœur moins lourd. Cet aveu, bien que terrifiant, l'avait libéré d'un poids considérable. Discrètement, elle contempla le profil de son amante. Elle courait à sa perte. Elle n'avait pas besoin des mises-en-garde d'Andy pour le savoir. Elle n'avait qu'à la regarder, qu'à écouter les tintements impétueux de son myocarde pour le comprendre. Mais peu lui importait. Mieux valait tenter de vivre ce qu'il y avait à vivre, justement.

Teresa frissonna aux quelques baisers qui piquèrent au vif son épiderme. Encore une chose qu'elle n'assimilait pas réellement. De quelle manière cette femme parvenait-elle à l'animer de la sorte d'un simple toucher ? Elle papillonna des cils. Elles étaient fiancées. Facticement, certes, mais l'espace d'une nuit, elles le seraient. Elle se pinça la lèvre, telle une adolescente un brin malicieuse et susurra à son oreille :

- Sur le comptoir de ta cuisine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 71


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Lun 16 Mai - 3:00

    Formuler les choses est mon métier, mais formuler la vérité est contre-productif dans ce que je fais. Avouer mes sentiments, beaucoup trop délicat, les montrer, c’est autre chose, autrement plus facile. Je suis pour les preuves, parce que je sais les donner. Tandis que les mots ne sont pour moi que manipulables, factices… Les paroles s’envolent et les écrits restent, paraît-il.
    Nous sommes chez moi, entre les quatre murs de mon appartement dont les seules limites sont notre propre morale. Tout nous est permis ici, toutes les folies, sans peur du jugement extérieur, comme si cet endroit avait le pouvoir d’une bulle hermétique et aseptisée de tout le reste.
    Le comptoir de la cuisine, je réponds à sa demande en l’emportant avec moi, tournant sur nous même, sans que nos corps ne parviennent à se décoller l’un de l’autre. Je pose la bouteille sur le comptoir et attrape un tir bouchon et deux verres d’une seule main, l’autre cherchant sans cesse un contact avec sa peau.

    - Future madame Kelsman, me feriez-vous l’honneur de trinquer avec moi ? Et de danser…

    Déclenchant, à l’aide de mon téléphone, les enceintes disposées un peu partout dans les murs, derrière les meubles. Toute dernière technologie connectée. Le luxe est bien, mais me retrouver avec elle en est déjà un, bien plus important que celui dont je disposais jusqu’à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 77


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Mar 17 Mai - 19:25

Teresa gloussa comme une enfant. Même si tout ceci n'avait présentement aucun sens, elle aimait cette chimère qui ne promettait qu'une nuit loin de tout tracas. Mais, elle n'en attendait pas plus. Le visage marqué par la malice, elle regagna la cuisine aux côtés de la jeune avocate. Elle s'accouda contre le comptoir, observant son amante avec regard exagérément transi. De toute évidence, elles étaient dans l'optique de jouer la comédie l'espace d'une soirée et, Teresa s'y donnait à cœur joie. Elle descendit de ses échasses, réceptionnant le verre que la blonde avait remplis de champagne. Elle le leva, tout en lui offrant un clin d’œil taquin.

- A nous !

Elle s'esclaffa et, passa son bras autour du sien, afin de boire la première gorgée de ce breuvage en bonne et du forme. Quelques notes retentirent dans la pièce. Teresa recula de quelques pas, afin de se trouver au milieu du salon et ondula lascivement des hanches en rythme. Son regard accrocha celui de la jeune femme, tandis qu'elle accentuait quelque peu ses mouvements de bassin.

- Je veux une robe de princesse. Pour le jour de notre mariage. Tu sais, comme ces femmes sur les magasines qui ressemblent à de grosses meringues., gloussa-t-elle à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 71


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Mar 17 Mai - 19:49


    Elle semble jouer le jeu aussi bien que moi, avide de connaître la suite de nos aventures factices. Jouer un rôle semble être la solution la plus facile pour elle, pas la plus honnête en soit mais je n'en n'ai cure. Simplement la voir rire, sourire, s'émouvoir, vivre, tout simplement... Ce qu'elle s'interdit depuis toujours semble-t-il.
    Que pourrais-je contre le fait de l'imaginer dans mes bras pour le restant de mes jours ? Nous venons de nous le promettre, peut-être pour une nuit, peut-être pour une vie, pour l'heure, je fais fi de tous les dangers que nous courons, nous auront à les affronter, quoi qu'il en soit.


    - Une robe de princesse. Tout ce qu'il faudra pour la femme de ma vie...

    Glissant une main dans ses cheveux, rapprochant son visage du mien pour déposer sur ses lèvres un baiser alcoolisé, aromatisé au champagne. Une des meilleures cuvées.

    - Je veux des litres et des litres de champagne. Juste pour pouvoir abuser de toi toute la nuit... Alors prend la facile à enlever... la robe.

    Murmurais-je cette fois-ci à son oreille en déposant mes lèvres dans son cou.
[/font]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 77


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Mer 18 Mai - 14:09

Le monde semblait disparaître pour n'être plus qu'une ronde suave et délicieuse. Elle s'oubliait. Les quelques dernières heures étaient déjà bien loin dans son esprit. A cet instant, toutes ces histoires d'affaires répugnantes et menaçante n'avaient plus aucune importance. Elle enroula alors ses bras autour de son cou, laissant basculer sa petite vers l'arrière, se pendant littéralement à sa nuque comme l'aurait fait une petite fille. Son lézarda les murs quelques secondes, pour s'évanouir délicatement dans le néant. Plus rien ne pouvait l'atteindre désormais. Il n'y avait que Andy; cette délicieuse blonde qu'elle aimait probablement plus que de raison.

- A moins que j'y aille complètement nue ? Ce serait nettement plus pratique, tu ne crois pas ?

Elle se redressa pour venir déposer un baiser plus hargneux contre ses lèvres. Elle n'était plus Teresa. Elle n'était qu'une jeune fiancée, avide et excitée par l'avenir que promettait leurs existences. Elle se retourna, s'adossant contre le torse de la jeune femme pour onduler de nouveau des hanches au rythme de la musique.

- Promets-moi que tu m'aimeras toute ta vie, soupira-t-elle tout en s'enivrant des quelques notes lancinantes.

Mensonge ou vérité. Peu lui importait. Elle n'aspirait qu'à embrasser une chimère illusoire. Pour cette nuit, uniquement pour cette nuit, Teresa n'aspirait qu'à se perdre, qu'à s'abandonner dans cet imaginaire invraisemblable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 71


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Mer 18 Mai - 14:21


    Et manquer l'attaque de toute l'assemblée ? Tu n'y penses pas... En revanche... Pour la lune de miel, je t'interdis de revêtir quoi que ce soit...

    La provocation, tout ce que j'aime, encore que ça doit me remonter à l'adolescence tumultueuse que j'ai pu mener. J'en ai tellement fait voir à mon pauvre père que je n'ose même pas me l'avouer moi-même. J'ose espérer que si mes propres enfants croisent mon chemin un jour, qu'ils n'aient pas à m'imposer leur crise d'ado.
    Mais nous ne récoltons que ce que nous semons et je vous prie de croire que la récolte risque d'être salée.

    Elle se retourne entre mes bras, dont je l'entoure. Je m'arrête une seconde, que je prends pour réfléchir. Jeu, réalité ? Je pense que nous confondons toutes les deux. Je ne suis pas capable de lui promettre ça en tant que moi même, c'est même le genre de choses qui pourraient me faire fuir.
    Mais je joue mon rôle à fond, celui qui me protège.

    Je le promets à ma future épouse. Je t'aimerais toute ma vie...

    Murmurais-je à son oreille en déposant un baiser sur la peau de son cou. Me balançant au même rythme que ses hanches sur la musique.


    J'ai très envie de toi... Comment je règle ça ?...

    Changer de sujet pour éviter les promesses. J'ai parfois une psychologie tellement masculine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 77


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Mer 18 Mai - 20:57

Teresa balança son bras vers l'arrière afin d'empoigner doucement sa nuque lorsqu'elle vint déposer quelques baisers sur son épiderme. Elle grogna de satisfaction à sa déclaration, puis se pinça délicieusement la lèvre. Tout ceci n'avait rien de réel. Andy ne l'aimerait probablement jamais comme elle. Ou, Andy ne l'aimerait probablement jamais toute sa vie. Mais quelle importance, désormais ? Teresa ne demandait pas la lune. Elle n'aspirait qu'à se sentir encore un peu vivante cette nuit. Elle se détacha suavement de la blonde, fit quelques pas vers le milieu de la pièce avant de lui faire de nouveau face. Elle fit lentement descendre la robe le long de ses courbes. Là, elle ancra un regard brûlant de désir dans le sien, et susurra:

- Alors, fais-moi l'amour, où tu veux, comme tu veux, je suis à toi.

Elle détacha le tissu qui recouvrait encore sa poitrine afin de la dévoiler aux yeux avides de la blonde. Elle avala finalement la distance qui les séparait, et vint se lover contre elle.

- Maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 71


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Mer 18 Mai - 22:17


    Si tout ceci n'est bien évidemment qu'un jeu, j'ai peur de m'y prendre, de m'y prendre un peu trop et d'en souffrir plus tard, ou de la faire souffrir, elle, qui n'a rien demandé, rien mérité et c'est pourtant bel et bien l'enfer que je m'apprête égoïstement à lui faire vivre. Je sais que je ne suis en rien quelqu'un de sain pour une personne comme elle. Elle dont la vie est si rangée, si propre, si routinière. Chez moi, rien ne l'est, même la morale n'a plus sa place. Comment expliquer alors ce que je suis en train de faire. Comment justifier mes actes ? Je ne peux le faire, je prends uniquement ce qu'elle me donne sans l'avertir des conditions, grossièrement, j'abuse de sa confiance, et je me déteste assez pour ça.
    Elle me donne le feu vert pour lui faire l'amour, comme j'en ai envie, sans même discuter. Placerait-elle autant de confiance en moi ?
    Elle se dévoile devant moi, devant un regard avide, profond, des papillons dans le ventre, c'est ce qu'on est censés ressentir quand on est amoureux, je ne suis pas amoureuse, je suis folle de désir. Mais se pourrait-il que l'un induise l'autre ?
    Je ne peux m'empêcher une allègre caresse sur ce sein offert à moi, que je fini par embrasser, avec parcimonie, offrant le même sort à son jumeau.
    Je la fais reculer ensuite jusqu'au canapé. D'un demi tour, je m'y laisse tomber et la reçois sur moi à califourchon. Mes bras enserrent son dos et mes baisers parcourent une fois de plus cette poitrine offerte à mes bons soins.

    Est-ce-que quelqu'un t'as déjà dit que tu étais beaucoup trop belle pour lui appartenir ?...

    Je ne peux que me délecter de la vue qui m'est offert, de sa peau contre la mienne, du bruit que sa respiration fait contre mon oreille, de son souffle sur ma peau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

☞ MESSAGES : 77


MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   Dim 22 Mai - 19:48

Se laissant docilement faire, Teresa ne put s'empêcher de glousser lorsque la jeune femme la dressa sur ses jambes. Elle cambra un tantinet l'échine, afin de lui dévoiler davantage sa peau d'albâtre, puis fondit sur ses lèvres en un baiser fougueux. Peu importait demain. Seule cette nuit comptait présentement. Sans doute ne seraient-elles plus rien l'une pour l'autre au levé du jour. Peut-être que leur chemin se séparerait aux aurores. Mais, Teresa n'en avait cure. Andy était là, devant elle, et s'offrait sans une once d'hésitation les courbes qu'elle lui présentait fièrement. Ses mains vinrent encercler son visage, ses prunelles s'immergèrent dans les siennes et, elle susurra contre sa bouche pulpeuse:

- Maintenant, oui...

Son souffle devint lourd, pressant, alors qu'elle laissait ses doigts effleurer délicatement sa clavicule. Elle aurait pu se damner, vendre son âme au Diable pour que cette nuit ne prenne jamais fin. Elle aurait tout donner, jusqu'à son innocence, pour ne plus jamais avoir à se détacher d'elle. Elle lui adressa un sourire charmé, le regard pétillant d'une lueur indicible, puis ajouta chaudement:

- Fais-l'amour jusqu'au levé du jour.

Une énième fois, leurs lèvres s'épousèrent en une promesse tacite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



MessageSujet: Re: It doesn't matter | Andy K.   

Revenir en haut Aller en bas
 

It doesn't matter | Andy K.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grey's Anatomy RPG :: THE GLOCH-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit