AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un bain de soleil noir (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



MessageSujet: Un bain de soleil noir (libre)   Lun 13 Juin - 3:57

L
a journée avait si bien commencé, il faisait beau, le chant des oiseaux était présent et rayonnait comme le soleil, derrière la fenêtre de ma chambre, en m'empêchant par sa douce et magnifique mélodie, d'allumer ma chaine-hifi. Tout était calme, papa travaillait tandis que j'étais assise en plein milieu de mon immense chambre, sur un tapis rond de laine blanche, à me mettre du vernis rose sur les ongles de pieds. J'étais heureuse d'avoir retrouvé mon petit ami, bien que je ne sache pas trop ce qu'il fait à des kilomètres de sa propre maison, et je me faisais toute belle pour un nouveau rencard avec lui. La vie de lycéen peut parfois être très mouvementée, soit par les révisions, soit par les rendez-vous boutique entre copines, ou soit par l'amour le plus remarquable de notre existence qui fait tout pour être présent. Quoiqu'il en soit, je me préparais à vivre une journée inoubliable aux cotés de Jason au bord du port où il devait m'amener pique-niquer.

M
idi arriva bien vite alors que je contemplais le paysage de mon quartier si tranquille, par ma fenêtre. J'étais habillée, belle, coiffée et prête à sortir! Il ne manquait plus que mon prince charmant qui ne tarda pas à franchir la barrière du jardin. Il était si mignon, je le regardais en souriant et attendais qu'il ouvre la porte. Bref! Passons les détails vous allez vous endormir sinon! Il m'a donc amené au port comme convenu, j'avoue la vue était magnifique, bien qu'un peu grise à mon gout, mais ce qui importait était que je puisse y être en la compagnie de mon cher et tendre.

- Jason... Tu es si ... Romantique! Complimentais-je avec un sourire pétillant.
- Tu trouves? Demandait-il modeste.
- Carrément, mais je me demande vraiment ce que tu fais aussi loin de San Francisco...
- Oh regardes chérie! Tu as vu ce bateau? Il est chouette hein? Esquivait-il en se levant soudainement, et pointant du doigt un bête bateau au large.
- Lequel? Il y en a des centaines ici... Demandais-je poliment en me levant, très peu curieuse cependant.
- Bah lui là, le ... le bleu!
- Ha oui, vraiment.. très... beau! Mais tu as évité ma question... Pensais-je, amèrement.

B
eau, romantique, passionné, mais pas franchement très attentionné ou intelligent. Vraiment je me demandais ce que je faisais avec un type qui hésitait à parler de ses problèmes, s'il en avait, ou même à me parler de lui dans la plus simple des attitudes. Bref, j'aimais beaucoup Jason pour des raisons bien particulières, et je le reniais aussi pour d'autres raisons en même temps. Qu'il est dur de vivre l'amour! Mais passons ces quelques réflexions, voilà quelques minutes que j'étais debout en train d'admirer un stupide bateau alors que nous n'avions même pas encore mangé, et voilà que mon corps recommençait à délirer. J'avais de nouveau des vertiges, des nausées et des maux de ventre insupportables qui me firent vite tourner la tête. Mes genoux fléchissaient sous le poids de mon corps si mince pourtant, et je tombais aux pieds de mon petit ami. Il y a vraiment un truc qui cloche ou je ne m'appelle plus Rachel! Je n'étais pas évanouie que Jas' se précipitait déjà sur moi et me bousculait comme si j'étais un prunier...

- Rash'! Rash?! Hé oh qu'est-ce que tu as, réponds! Criait-il incessamment en continuant de me balloter. Ai.. aidez moi! Quelqu'un vite!!

L
e pauvre! Il balisait complètement! Et pourtant il ne pouvait pas s'accuser de m'avoir empoisonné puisque nous n'avions même pas encore gouté son appétissant repas. Je le regardais fixement ou plutôt tentais-je, entre deux clignements lourds de mes yeux, et je me disais que j'allais sans doute mourir car je me sentais affreusement mal.

- Ça va aller bébé... J-Je crois. Tentais-je de le rassurer, difficilement vu mon état.

[HJ : Jason est un Pnj, vous pourrez aussi le faire agir comme vous voudrez, ses paroles sont en couleur "SteelBlue", quant aux miennes qui sont en italique, ce sont des pensées.]
Revenir en haut Aller en bas



MessageSujet: Re: Un bain de soleil noir (libre)   Mer 15 Juin - 17:54

Lilie & RachieHistoire de famille

Quoi faire dans un endroit dessert lorsque ça fait trois belles heures que tu fais les cent pas, parle avec les infirmiers, fait quelques points de coutures et rien de plus ? Voilà la question que se posait-Charlie à l'instant même. Cela faisait bientôt douze heures qu'elle était à l'hôpital et depuis trois heures qu'elle avait été assignée à la salle d'urgence. Cependant, il n'y avait pas d'urgence ! Elle avait tout tenté pour ne pas s'ennuyer, mais ça n'avait pas suffit. Pas de sang ni d'accident à l'horizon, le néant. Elle avait tenté un petit jeu pour voir le pourcentage de gars mignon que pouvait compter l'hôpital et jusqu'à présent sur quatorze, elle aurait trouvé deux hommes à marier, cinq coups d'un soir, deux pas mal et quatre hommes avec qui elle ne parlerait et coucherait jamais au grand jamais.

Sirotant un délicieux petit café qui était, juste comme ça, le sixième depuis son emprisonnement aux urgences. Elle entendit les sirènes d'une ambulance s'en venir au loin, elle s'habilla et elle sortit à l'extérieur. Au même moment, elle vit l'ambulance rentrer dans le parking de l'hôpital. Les portes s'ouvrirent enfin et les ambulanciers descendaient le brancard. Une jeune fille ,à peine âgée de plus de dix-huitans, semblait inconsciente, Charlie sembla sous le choc.

AMBULANCIÈRE • Rachel Ziegler, elle était au port de Mont Baker lorsqu'elle a eu un malaise. Elle s'est évanouie et au cours du voyage elle s'est réveillé et s'est pleins de maux de ventre. Elle sait évanouie une deuxième fois avant d'arriver ici.

Cette dernière semblait énervé surement une nouvelle. Cependant, Charlie ne semblait pas mieux elle marchait à côté du brancard, mais ne semblait toujours pas en revenir. On amena la petite dans une pièce et trop ébranlée Charlie resta à l'extérieur alors qu'on s'occupait... Et oui de sa cousine. On amena la petite dans une pièce et trop ébranlée Charlie resta à l'extérieur alors qu'on s'occupait de sa... sa cousine. Les larmes lui montaient aux yeux, elle savait que sa petite cousine avait des problèmes, mais n'aurait jamais douté voir Rachi à l'hôpital. Craintive, elle jeta un bref coup d'oeil à l'intérieur de la salle et elle vit que tout semblait être sous contrôlent. Après s'être calmée, Charlie put retournée dans la salle, instinctivement, elle alla voir la jeune fille et pris sa main, elle semblait encore énervé.

CHARLIE • Rachel...Rach ! Comment ça va ? Tu te sens bien ?

Rachel semblait avoir retrouvé ces esprits, mais après un choc comme celui-ci elle avait besoin de repos et surtout de sécurité à voir si la patiente ne souffrait pas ailleurs par craintes d'avoir de nouveau un évanouissement. Charlie pris contrôle d'elle-même, elle ne voulait pas inquiéter sa cousine dès qu'elle se réveillerait. Charlie devait la soigner et être là pour elle, mais sans savoir ses symptômes exacts elle ne pouvait avoir la certitude que Rachel allait bien ou non...
Revenir en haut Aller en bas
 

Un bain de soleil noir (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grey's Anatomy RPG :: LE PORT-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit